Sachets de graines en papier à imprimer
15 avril 2016 / By / , , , , /

Si comme moi, vous avez eu le bonheur d’avoir un grand-père jardinier et pédagogue, vous devez à chaque printemps vous rappeler de ces moments où vous l’aidiez à arroser, à planter les radis bien en ligne le long de la ficelle et à débusquer ces petits filous d’haricots verts. Vous devez aussi vous souvenir de l’odeur inimitable de la tomate qui vient d’être arrachée à son plant, du goût sucré des petits pois tout juste cueillis et du plaisir de la cerise mangée dans l’arbre, à cheval sur une grosse branche.

Dans ce jardin à 15 minutes de Paris, mon grand-père m’a appris comment faire sécher les échalotes (ouais!), à planter des oeillets d’Inde près des plants de tomates et à repiquer les salades. Mais il faut bien avouer qu’il y a un truc qu’il ne m’a pas appris : qu’à la place de planter des graines achetées en jardinerie, on pouvait récolter le petit stock de graines offert par cette généreuse Dame Nature.

Cette année, donc, je ne vais pas acheter de graines. C’est assez fou quand on y pense d’acheter des graines à chaque printemps, plutôt que récolter, échanger et re-cultiver. Cette pratique aujourd’hui, s’est complètement perdue et je me demande même comment j’ai pu trouver ça tout à fait normal d’acheter des graines. Et quand on se penche sur la question, c’est même assez flippant le monde de la graine industrielle. La production de semences est un domaine très réglementé et les agriculteurs ne doivent en théorie utiliser que les espèces inscrites au catalogue officiel, plutôt trusté par les grands noms de la graine comme Monsanto (je vous laisse chercher sur le net, vous trouverez des tonnes de lectures à ce sujet et vous pourrez vous faire un avis).

Par contre, en tant que jardinier amateur, vous pouvez produire vos propres semaines et les replanter. Ça, c’est cool !

Comme j’ai fait quelques recherches, je partage avec vous ce que j’ai appris pour récupérer les graines.

Sachets de graines pour cultiver ses propres semences

Quelques règles pour récolter ses graines.

  1. C’est la première règle à connaitre : ne récoltez pas des graines issues de plantes hybrides (qu’on appelle F1). Vous verrez cette mention sur les paquets de graines du commerce. Ces plants sont des croisements entre deux variétés d’une même espèce, dans l’objectif de les rendre moins sensibles à certaines maladies ou aux parasites, mais la grosse contrepartie, c’est que vous ne pourrez pas obtenir un plant identique à partir de ces graines : les nouveaux plants seront moins vigoureux et résistants que leurs parents. Il faudra en racheter chaque année T__T
    De la même façon, il est souvent inutile de récupérer les graines des légumes bios que vous achetez sur le marché pour les mêmes raisons.
  2. Commencez par le plus facile : radis, haricots, laitues, poireaux, tomates, plantes aromatiques et fleurs annuelles.
  3. Récoltez les graines des plus belles plantes, après plusieurs journées ensoleillées de préférence.
  4. Pour les légumes, plantez vos « porte-graines » un peu à l’écart des autres pour éviter des croisements inopportuns.
  5. Faites bien sécher les graines avant de les enfermer dans un petit sachet en papier. Conservez-les dans une pièce fraiche à l’abri de la lumière si possible.
  6. Renseignez-vous sur la durée germinative, c’est à dire le temps pendant lequel votre graine peut encore germer pour être sûr de les utiliser à temps.
  7. En fonction des plantes, on ne va pas récolter les graines au même moment. Pour les annuelles (laitues, choux, basilics, …), les graines se récoltent dès la fin de la saison de culture. Il n’y a qu’à attendre que la plante monte en graine pour les récupérer. Chez les bisannuelles (panais, betteraves, navets,…) , les graines se récoltent à la fin de la seconde année. Il ne faut donc pas arracher les plants, les protéger pendant l’hiver et attendre la floraison. Chez les vivaces ou les perpétuelles, c’est plus compliqué. Mais finalement, le plus simple, c’est d’aller voir ici un guide par plantes.
  8. Une fois vos graines récoltées, vous pouvez les troquer contre d’autres variétés via le site Graines de troc pour tenter de nouvelles expériences ^__^

Et voilà un monde de verdure libre qui s’ouvre à vous ! Youhou !

Printable

Des sachets en papier pour vos graines

Imprimez, découpez, pliez et collez ces petits sachets pour cultiver vos graines. N’oubliez pas de marquer la date de récolte et l’espèce pour savoir quand faire vos semis.

Récolter ses graines - sachets en papier

Vous aimerez certainement lire aussi

DIY : les magnets « Petits mots »
10 juillet 2017
DIY : boucles d’oreilles en papier
22 juin 2017
Bannière “Do it yourself”
18 mai 2017

0 Comments

  1. carocaro dit :

    L’idée est louable mais pour une néophyte comme moi (qui a quand même des plantes) ton article est incompréhensible! Je ne sais pas tellement ce que tu veux dire par « monter en graine », où les trouver sur la plante, etc… mais l’idée est intéressante hein!

    • Laeti dit :

      Faudrait que je fasse un deuxième article pour expliquer ca peut être.

      Pour te répondre en quelques mots, quand on laisse monter une plantes en graines, c’est qu’on ne récolte pas les fruits ou les légumes. Par exemple, pour une salade on ne va pas la couper au moment où on pourrait la manger, on va continuer à la laisser pousser tranquillou dans son coin. Elle va continuer à grandir et finir par faire des graines. Quant à savoir où se trouvent les graines, ça va dépendre de chaque plante, par exemple pour une tomate, ce sont les petits pépins à l’intérieur, pour d’autres ce sera aux niveaux des fleurs. Dans le guide en lien, c’est généralement indiqué ^__^

  2. Amelie dit :

    Tres tres intéressant cet article ! Il faut que je me penche sur la question et voit lesquelles de mes plantes peuvent me permettre de récupérer des graines !

  3. Agathe dit :

    J’ai un jardin depuis septembre, je commence donc cette année avec des graines du commerce (Ferme de Sainte Marthe) et des graines données par la famille, aubergines, poivrons, tomates …
    Mais mon objectif est bien de récupérer des graines pour l’année prochaine, je vais donc me pencher sur le guide que tu as mis en lien pour savoir plantes par plantes comment m’y prendre 🙂

    J’aime beaucoup tes petits sachets 🙂

    • Laetitia dit :

      Oh, je ne connaissais pas les graines de la Ferme de Sainte Marthe. Ca a l’air chouette 🙂

  4. Dico Tylédon dit :

    Bravo pour cette initiative ! Tu es justement au cœur de l’actualité car il se trouve qu’aujourd’hui le Conseil d’État vient d’annuler l’arrêté qui interdit en France le maïs OGM de Monsanto ce qui est scandaleux.
    Il ne faut JAMAIS céder à la tentation d’acheter des graines en grande distribution; elles sont toutes issues de croisements multiples et conduisent à la dégénérescence voire à la stérilité des plants enfants.
    Le mieux pour démarrer est de se procurer quelques semences dans une association comme http://kokopelli-semences.fr/ Elle propose un catalogue très étendu de variétés rustiques qui ont gardé l’aspect et le goût des vrais végétaux, et dont on peut bien sur utiliser les graines pour re-semer les années suivantes.

  5. Ondine dit :

    Oh, super intéressant, merci !
    Ayant eu aussi un potager chez papi-mamie, je tente de me lancer aux abords de Paris en partageant un très joli jardin avec une copine… elle récupère déjà chaque année quelques graines mais moi je n’ai encore jamais tenté ! On va essayer de récupérer un max de graines de notre super potager cette année 😀

  6. Je viens de visiter le chateau de la bourdaisière près de Tours. J’ai’pu acheté des graines de tomates de chez kokopelli pour mon père et ses voisins. Il pourra les replanter d’une année sur l’autre.
    Monsanto est un poison pour l’agriculture et pour l’homme mais personne n’y prête attention. Je boycotte la plus part de leurson produits cette année à tel point que je n’ai acheté aucune glace des grandes surfaces cet été. Pas de chips non plus, c’est difficile mais on y arrive.
    Le goût d’une tomate du jardin n’a pas le même goût que celle acheté en supermarché
    Bon courage pour ton jardin.
    Linda

    • Laetitia dit :

      Merci Linda de ton commentaire et je ne saurai être plus d’accord avec toi concernant le goût des tomates. Difficile de manger une tomate de supermarché quand on connait le vrai goût de la tomate !

Leave a Reply

Vous visitez le blog pour la première fois ? Lisez cet article.
A propos

Elevée aux loisirs créatifs, j'ai toujours aimé jouer avec les ciseaux, les aiguilles et les crayons à dessin. Dans la vie, j'écris des livres et des DIY (si c'est un métier), je crée de la papeterie, j'arpente les vide-greniers mais j'aime aussi garder du temps pour regarder des nanars français des années 70, si possible avec Jean Rochefort, mon acteur fétiche.

Retrouvez moi sur
Des idées créatives par email