Oser dire oui

Les blablas
21 septembre 2016 / By / , /

Je travaille en ce moment sur un projet vidéo et en commençant à rédiger un article à ce propos, je suis partie dans une digression tellement longue au sujet de la confiance en soi que j’ai préféré scindé en deux cet article et partager la vidéo dans un prochain billet.

Envie & manque de confiance en soi

Je vous explique : depuis quelques temps, j’ai la caméra qui me titille.
Je pense de plus en plus à faire des tutoriels en vidéo pour le blog. Je trouve que pour certains contenus, la video est vraiment un média intéressant. Ça permet d’être plus naturelle, plus vivante et de mieux montrer comment faire telle ou telle étape, sauf que …

  • j’ai beaucoup de mal à me regarder en video et à entendre ma voix.
  • Je suis un peu psycho rigide du rendu : je veux un truc joli et beau à regarder, pas trop long, bien monté (j’ai même déjà imaginé un mini générique trop top sur le papier pour mes vidéos DIY)
  • Mais bien sûr, je n’ai pas forcément les compétences pour proposer quelque chose d’aussi qualitatif, ni le temps, surtout sur la durée,…
  • J’ose pas trop me lancer …

Donc si je fais un rapide bilan de toutes les raisons qui m’empêchent de le faire : je n’ai pas confiance en moi et je suis peut être un peu trop exigeante. Bref, toutes les bonnes raisons de ne rien faire.

Comment je me suis auto mis au pied du mur

Il y a quelques semaines, on m’a contacté pour me proposer de réaliser une video de test d’un nouveau site internet. Je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de se lancer avec une deadline qui allait m’obliger à me bouger rapidement. Parce qu’en prenant ça comme un défi, je sais que je vais m’obliger à tout faire pour  obtenir le résultat attendu.

Et ça marché, j’ai trouvé de l’aide pour la technique, écrit un rapide scénario, réfléchis aux plans de coupe que je voulais, et j’ai même filmé certains plans ! Je me suis amusée et c’était beaucoup moins compliquée que je ne l’avais imaginé (tout comme le tuto beauté que je teste dans la video d’ailleurs, …vous verrez).

Du coup, mon envie de faire des vidéos est décuplé mais maintenant je sais que je pourrai y arriver. En fait, j’adore faire ça : dire oui à un projet qui me fait sortir de ma zone de confort et exploiter à fond mon côté « mauvaise perdante » qui va tout faire pour y arriver.

J’ai plusieurs exemples :

  • je me suis inscrite à une course running juste parce que je savais qu’il était inimaginable que je ne franchisse pas la ligne d’arrivée et que cela m’obligerait à courir des mois avant pour m’entraîner #foldingue
  • Il y a eu aussi cette fois où j’ai dit « oui » à Marjorie qui me proposait de rejoindre l’équipe Filles with color (le site a malheureusement disparu depuis) et de partager un dessin à colorier chaque mois, alors que je ne sais pas vraiment dessiné (malgré toutes les raisons qui me poussaient à dire non).
  • ou encore la fois où j’ai dit oui à Etsy pour travailler pour eux alors que parler anglais m’angoissait. Etsy, boîte dans laquelle je travaille depuis plus de 5 ans quand même ! (et qui est certainement le meilleur boulot salarié que je peux imaginer – comme quoi j’ai bien ait de dire oui ^__^)

Si je regarde en arrière, c’est d’ailleurs le fait d’avoir dit « oui » à des projets dont je ne me sentais pas forcément les épaules qui m’a permis d’avancer. Et si, dans les articles de développement personnel, on parle souvent de savoir dire non, je pense qu’il fait aussi apprendre à oser dire plus souvent oui, ce qui m’amène à mon second point.

Faire confiance aux autres

Se faire confiance est une chose qui n’est pas forcément facile (je ne crois pas être la seule dans ce cas) mais maintenant je pars du principe que si d’autres me croient capable de faire quelque chose, ils ont sûrement raison !

Trop souvent, dans le milieu du travail, on subi l’effet contraire. Qui n’a jamais connu un chef qui remet en doute vos compétences et vous donne l’impression d’être en dessous de tout.
Quand l’occasion inverse se présente, il serait du coup bien dommage de passer à côté et d’aller se réfugier derrière une excuse bidon par peur de prendre un risque : ne pas y arriver.

Mes expériences m’ont prouvé que faire confiance à ceux qui croient en vous est souvent efficace. Cette philosophie m’a permis de faire des choses que je n’aurai jamais osé faire par moi même.  Ils m’ont aidé à me surpasser, à apprendre tout un tas de choses et à progresser. J’ai toujours un naturel « pas confiant en moi » (on ne se refait pas, je crois) mais au moins ça me bloque beaucoup moins qu’avant !

Tout ça pour dire que j’ai dit oui à la réalisation d’une vidéo et après tout ce blabla, je vous donne rendez vous rapidement pour la voir ! Je vous raconte pas le trac que j’ai, j’espère que ce coup d’essai vous plaira et que vous me donnerez votre avis !

Vous aimerez certainement lire aussi

Ma vie créative : parlons tout d’abord confiance en soi
15 mars 2017
Renouveau et ménage de printemps sur le blog
7 mars 2017
10 gestes écolos faciles à adopter
17 octobre 2016

14 Comments

  1. Oh mais j’ai hâte de découvrir ta vidéo – je suis sûre que tu as la capacité de créer du contenu original et d’apporter ton unviers créatif dans ce média. J’ai la chance d’avoir à la maison un ado qui m’aide, m’encourage et me forme pour créer des petites vidéos. Petit à petit, je prends confiance, m’autonomise pour faire du montage et commence à y prendre du plaisir. Reste juste à régler le problème du temps qui file un peu trop vite à mon goût.

    Sortir de sa zone de confort et se lancer vers l’inconnu – quelle coïncidence, l’article que j’ai publié ce matin parle de ça aussi. Un travail associatif peut aussi être l’occasion d’oser aller vers des choses qui ne sont pas naturelles pour nous et acquérir de nouvelles compétences.

  2. mzelle fraise dit :

    Filles with color <3 c'était il y a si longtemps déjà ! Et je suis tellement d'accord avec toi sur le fait qu'il faut aussi accepter de faire confiance aux autres, si ils nous imaginent capables de faire des projets, il faut souvent les écouter et ne pas se laisse pétrifier ^^

  3. AG dit :

    Ton post arrive au moment où justement je doute de ma capacité à dire ce que je racontes à qui veut le tendre dans le blog.
    Tu me rassures. Toi et d’autres.
    Je mets même le lien, histoire de me forcer à sauter le pas.
    Merci pour tout ce que tu nous apporte.

    • Laetitia dit :

      J’imagine que c’est .com à la fin (et non .col, non ?) Je suis allée voir et du coup, j’attends d’en voir plus !

  4. Julia dit :

    Cet article est vraiment un réel coup de boost ! 🙂

    Il est effectivement difficile parfois de dire oui (pour pleins de raisons que tu as très bien expliqué). Mais les bénéfices de ce « oui » peuvent être tellement libérateurs et tellement bénéfiques pour le futur !

    Bonne continuation à toi !

  5. Je suis totalement d’accord avec toi, quand on te propose un projet dont tu ne te sens pas capable il faut parfois s’obliger à sauter le pas et ça fait avancer 🙂

    • Laetitia dit :

      Pas toujours facile à faire, mais je m’aperçois aussi que plus tu oses sauter le pas, plus le saut suivant est facile ^^

  6. Du coup j’ai hâte de voir tout ça! A très vite!

  7. marionromain dit :

    Cet article me parle au plus haut point. J’ai très certainement dit « non » trop souvent dans ma vie, ça je n’ai pas besoin de l’apprendre. 🙂 Par contre, dire « oui » à des projets me sortant de ma zone de confort, il faudrait clairement que je l’apprenne. Oser dire oui, et oser tout court, sont deux choses qui me sont trèèèès difficiles, le temps de maturation de certains de mes projets et envies étant trèèèèès (trop) long. Un blog, une formation Etsy + une conférence live suivie studieusement une journée entière derrière mon ordinateur ne m’ont pas encore suffi pour OSER, justement. Ce genre d’article, comme souvent par ici, est un bon coup de boost pour moi. Et je suis sure que tu parviendras à insuffler un bon bol de fraicheur dans tes vidéos avec toute ta créativité et ton enthousiasme communicatif (et ça je peux en témoigner grâce aux formations Etsy, justement).

    • Laetitia dit :

      Coucou Marion, mais oui, je me souviens de toi lors de l’atelier de Nantes. Allez, ça suffit, il faut y aller maintenant 😉
      En plus, à chaque fois que je vois ce que tu fais sur Instagram, je trouve ça super chouette et je suis sûre que je ne serai pas la seule si tu osais ^__^

Leave a Reply

Vous visitez le blog pour la première fois ? Lisez cet article.
Des idées créatives par email
A propos

Elevée aux loisirs créatifs, j'ai toujours aimé jouer avec les ciseaux, les aiguilles et les crayons à dessin. Dans la vie, j'écris des livres et des DIY (si c'est un métier), je crée de la papeterie, j'arpente les vide-greniers mais j'aime aussi garder du temps pour regarder des nanars français des années 70, si possible avec Jean Rochefort, mon acteur fétiche.

Retrouvez moi sur