Et le patrimoine gourmand, ça compte ?

un article écrit par

Macarons laduréeAller chercher des macarons chez Ladurée (forcément rue Royale, puisque le salon date de 1862*, journée du patrimoine oblige !) me semble un programme bien sympathique pour ce week-end.

Il faut quand même savoir qu’à cette époque Ladurée n’était qu’une simple boulangerie. Ce n’est qu’après avoir été détruite par un incendie, en 1871, que le lieu prend ses allures actuelles avec les petits « anges pâtissiers » signés Jules Chéret, un lithographe célèbre de l’époque. Mais attention, vous n’auriez pas pu alors y déguster les célèbres macarons, puisqu’il a fallu aux Parisiens attendre le début du 20e siècle pour que le petit fils du fondateur, Pierre Desfontaines, les crée. Un saint homme, qui a également décidé d’ouvrir un salon de thé au premier étage spécialement pour les dames.

Et voilà donc une bonne excuse pour déguster des macarons une bonne occasion de découvrir notre patrimoine !
Sinon, vous pouvez aussi faire la queue ici pendant des heures.

* Celui de la rue Bonaparte n’a ouvert ses portes qu’en 1947. On ne parle même pas des Champs Elysées, où Ladurée ne s’est installé qu’en 1997 ! Si, si, je vous jure.

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles