Vous lisez
Le chignon du matin

Le chignon du matin

Chignon du matinLe chignon du matin noué à la va-vite, celui qu’on fait au saut du lit, en chopant le premier élastique venu, est toujours mieux que celui qu’on s’évertue à faire une heure plus tard, non ?

Le réveil sonne toujours trop tôt. A tâtons, je cherche la télécommande (oui parce que j’ai un réveil à télécommande, ce qui est, soit dit en passant, un véritable piège puisqu’on peut l’éteindre sans se lever et donc … ne pas se lever !), j’éteins la musique, récupère mes lunettes sur la table de nuit, m’assois sur le bord du lit et attache mes cheveux en un chignon. C’est un rituel répété chaque matin, juste avant de descendre déjeuner.

C’est d’ailleurs étrange ces rituels du matin. Car les rituels, je les déteste : je fuis la routine et fustige l’habitude. Par exemple, je m’acharne à ne pas toujours prendre le même chemin pour aller au même endroit. C’est plus fort que moi, faire toujours la même chose, en règle générale ça me stresse. Mais le matin, pourtant, je fais toujours la même chose, au même moment, dans le même ordre. Le réveil, les lunettes, le chignon, le déjeuner avec Nicolas Demorand et mon ordi portable (des fois qu’il se soit passé un truc incroyable entre hier soir et ce matin. Si c’est pas de l’addiction ça !), la douche, les lentilles de contact, le dressing, le dernier passage dans la salle de bain pour se brosser les dents, se maquiller et se coiffer, le moment où je ne saurais pas vous dire ce que je fais mais qui me permet d’être invariablement en retard. Tout s’enchaine, toujours comme ça.

Et dans ce rituel du matin, le chignon a toute sa place. Fait au saut du lit, avec le premier élastique venu (souvent le vieux moche tout détendu), il m’accompagne jusqu’au moment où je décide un tant soit peu de m’occuper de mes cheveux. A ce moment-là, le chignon du matin s’éclipse et laisse trop souvent place à une chevelure sur laquelle j’aimerai bien réussir à recréer ce savant mélange de coiffé-décoiffé, ce chignon pas du tout guindée qui ne me donne pas des airs de Mademoiselle Mangin, qui laisse mes cheveux libres, avec 2-3 mèches folles qui s’échappent, juste comme il faut. Mais celui-là est parti, il ne reviendra pas avant demain matin.

Avec mon chignon refait tant bien que mal, j’ai l’air d’un petit rat échappé de l’Opéra. Et les rares fois où j’arrive à un fac-similé du chignon du matin, c’est à grand renfort d’accessoires (que j’essaie tant bien que mal de dissimuler) qui retiennent l’ensemble et permettent aux mèches folles de s’échapper sans que le tout ne tombe dès que je franchis le pas de la porte. La faute à quoi ? Des cheveux trop fins ? Trop propres ? Trop lisses ? Ou pas assez ? Une malédiction peut-être ? Faut-il tester le bar à chignon pour conjurer le sort ? Ai-je banni la laque de ma salle de bain à tort ? Tant de questions absolument existentielles tuent-elles les questions existentielles ?

Voir les commentaires
  • 🙂
    Je ne pensais pas que ça arrivait à d’autres gens que moi ! Je me suis toujours dit que peut-être, c’était parce que les cheveux n’étaient pas coiffés. Sauf que ne pas se peigner les cheveux le matin, moi je ne peux pas !
    ps: A peu près le même rituel, enlève juste les lunettes ! Et le chignon, je le fais seulement pour prendre ma douche…

  • Bon, j’ai encore les cheveux trop courts pour me faire un chignon, mais je suis comme toi pour le chemin.

    j’ai le choix, globalement, entre 3 itinéraires le matin, et je change tout le temps, tellement j’exècre de devoir faire le même chemin tout le temps 😉

  • rhaaa, le chignon, quel souci ! dès que j’utilise ma brosse à cheveux pour me coiffer, ça aplatit tellement le dessus et les côtés du crâne qu’après je suis toute moche. Alors qu’au saut du lit, avec mes mèches qui pendouillent et ma tignasse bien épaisse, ça fait moins « lafillekaque3cheveux ». je suis soulagée de savoir que d’autres partagent mes problèmes existentiels…

  • meme probleme avec le chignon, en fait je devrais me mettre en quete de ce truc(comme un cercle en plastique) qu’on passe dans les cheveux pour faire une coiff un peu classe cest un peu dur à expliquer comment est ce truc mais je l’avais qd jétais p’tite… et parfois je me dis qu’il m’aiderait bcp dans mes matins difficiles !

  • Une fille et la Toile > eh bah voilà, on est au moins deux, et à mon avis, beaucoup plus.

    Marionfizz > Moi , le pire c’est quand j’utilisai une voiture. Pour peu que je sois dans les embouteillages, j’en profitais pour tester un nouveau chemin. J’ai eu des bonnes et des mauvaises surprises aussi.

    Gaëlle > Dans sa chambre à tricoter, non ?

    Modelshop > T’as tenté de te les créper ?

    eMA > C’est quoi ce truc ? j’ai jamais vu.

  • Moi j’ai trouvé la solution : je ne me fais plus de chignon en me regardant dans une glace ! Et ça marche !! Mes chignons ne sont jamais aussi bien fait que quand je fais n’importe quoi sans me regarder !

  • il parait qu’on trouve ça chez claire’s accessoiries, si jamsi j’ai l’occas’ d’en trouver un je te le montre en image 🙂

  • Une seule conclusion s’impose donc : le chignon à l’aveugle, céçakifo !

    éMA > si je passe près d’un Claire’s, j’airai jeter un oeil.

  • Quand j’avais les cheveux longs, je me faisais souvent des chignons express 🙂 En 2 sec, hop c’était fait!
    Maintenant j’ai les cheveux courts alors je me prends plus la tête 😉

  • ce fameux chignon que je ne parviens jamais a reproduire. meme en faisant genre « attention je vais vite je me regarde pas dans le miroir! » du coup, généralement, j’ai les cheveux lachés. 🙁

  • Pour ma part, j’expérimente. Souvent, c’est des chignons hasardeux. C’est à dire que je m’attache les cheveux en « queue de cheval », et j’entortille cette « queue » en sorte de « boule », puis je la fait tenir tant bien que mal avec des épingles à chignon (noires, et comme j’ai les cheveux bruns très très très foncé,les épingles se voyent pas trop). Ensuite j’attrape deux-trois mèches et je les sort de la coiffure pour les faire retomber sur les épaules. Ca donne un peu n’importe quoi, mais c’est comme ça que j’aime mes coiffures !!!

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box