Vous lisez
Joie d’heureux-cevoir

Joie d’heureux-cevoir

Quand j’étais petite dans les années 80, il y avait des tirettes. On en trouvait aux 4 coins des rues et pour quelques francs, on avait le droit d’ouvrir les petits tiroirs métalliques pour récupérer une boite en carton contenant mille trésors 4 – 5 merdouilles en plastoc qui me ravissaient plus que tout ou du moins tout autant que les cornets surprise du boulanger, les cadeaux bonux, les gadgets de Pif, les jouets dissimulées dans le nesquick ou les oeufs kinder.

Sur le devant de la machine, on voyait les jouets disponibles. Forcément, il y en avait toujours un ou deux qui, à mes yeux, étaient le truc qu’il fallait avoir : par exemple, une bague avec un diamant en plastique dessus (oui, tout à fait, un diamant en plastique !).

La tirette, c’était aussi tout un cérémonial.

– Tout d’abord, il y avait la pièce de 5 francs. Ce pouvait être celle que mon grand-père me donnait chaque dimanche ou une pièce que je soudoyais à mon père (« oh mon papa chéri que j’aime tant, s’iiil teeeeu plaaaaaiiiit … »).
– Ensuite, choisir le tiroir à ouvrir. C’était une décision importante : il ne fallait pas se tromper au risque de tomber encore sur le mini-yoyo à tête de monstre. Je pouvais hésiter pendant plusieurs minutes. Toucher un tiroir, puis reculer la main. Réfléchir. Bien regarder la couleur des boites. Me demander si la couleur avait une importance et m’apercevoir qu’il y avait moins de rouges que d’oranges. M’interroger sur la raison de l’engouement pour les boites rouges. Et finalement, bien qu’indécise, ouvrir le tiroir des boites bleues.
– Puis venait le moment que je préférais, et que je redoutais aussi : l’ouverture de la boite. La boite bleue était-elle le bon choix ?

Mais depuis longtemps, maintenant, il n’y a plus de tirette aux coins des rues (ni de cadeaux dans la lessive ou le chocolat en poudre). Et je trouve que c’est vraiment dommage. Alors quand mon chéri m’a offert la petite boite verte que vous voyez, je suis retombée en enfance et j’ai sautillé sur place pour qu’il me la donne encore plus vite. Que pouvait elle contenir ? Verdict en images.

Voir les commentaires (39)
  • OOoh c trop mignon
    J’adore!

    ..par contre aucun souvenir de ce genre de tirettes ou de paquet surprise 🙁

    Moi c’était plutot les boules en plastique avec des balles rebondissantes pailletées ou the famous bagues avec des diamants en plastique!!! 😉

  • T’en as de la chance! C’était plutot une bonne pioche, là? L’idée est sympa (je suis un peu trop jeune pour avoir connu les tiroirs à suprise, donc je découvre!) et ton homme est bien malin d’avoir trouvé ces petits trésors…

  • Roh, c’est vrai j’avais oublié ces trucs là 🙂
    On en voit encore de temps en temps à l’entrée des supermarchés… mais dans la rue c’est vrai que je n’en ai jamais revu !

    ça fait bizarre de voir cette photo en tout cas !

  • J’en m’en souviens bien de ces boites !!!

    Et aussi des belles images que l’on trouvait dans les plaquettes de chocolat !!!

  • Oh que oui, je m’en souviens, en plus ma mamie était boulangère, alors… bref, top quoi.

    J’adore les surprises, et les cornets ? tu te rappelles aussi des cornets ? dans le genre attrape couillons pour parents là aussi c’était top.

    Jolis souvenirs que tout cela.
    Merci !

  • oh, trop fort!! oui que de souvenirs!! Mais cela ne m’étonnes pas que cela soit en voie de disparition, offre ça à un môme aujourd’hui, il te rira au nez avant de te la lancer à la tête!! Oui tout se perd ma bonne dame!! (quoi j’ai l’esprit mal tourné en ce qui concerne les mioches, oui oui…)

  • Ah, j’ai eu peur de prendre un coup de vieux en voyant vos messages « je connais pas du tout ce truc », mais finalement, c’est assez bien répartie.
    @ KRISS : je lui demande, je te dirai ça.
    @ Annouchka: la photo date de 2001, il restait une machine à côté de la gare de Lyon, mais depuis elle a disparue. Snif …
    @ Dom : oui, les cornets surprises, mais ça il y en a encore chez mon boulanger, moi !

  • @ Esther : tout de suite, ça casse le mythe.
    @ Nina : ah oui, rien à voir non plus.

    @ KRISS : et hop, il a trouvé ça chez Bonton Bazar, 122 rue du Bac, dans le 7e en face ou presque de chez Conrad Shop.

  • ça me rappelle mon enfance, lorsque mon père qui travaillait dans un stand de jouets préparait des petits cornets-surprises que les enfants devaient ensuite pêcher avec une longue canne en bois! même si les cadeaux étaient pourris, l’excitation et la joie étaient toujours les mêmes!

    ravie de t’avoir rencontrée à la wi-filles, et à samedi ^^

  • merci pour ce retour en arrière, j’ai 6 ans et le manicraque m’a donné un petit porte monnaie brodé de perles d’une grande beauté…c’était magique.

  • @ valérie : comme j’avais pu oublier les portes monnaie brodés de perles. Roooo, ton message m’a fait tilt. Je les ai revu comme si c’était hier.

  • Hummmm que de souvenirs! Il y avait des tirettes à la fete du village de mes grands parents et c’était magique !

    J’irai bien faire un tour dans le 7eme tiens!

    Merci bcp pour les souvenirs!

  • Je suis né en 1960 moi aussi j’ai toujours grande émotion quand je retrouve un des objets où jouets qui ont marqué mon enfance, donc pour retrouver ces sensations et ces joies dont javais encore le souvenir, j’ai decidé il y plusieurs années de rechercher tous ces objet :distributeur a tirettes ( il encore garnie avec les boites et gadgets des années 60),distributeur de chewing-gum, jouets de bazar en plastiques soufflé que l’on achetait à la boutique a cent balles,panoplies cow-boys tracteur a pédales,(cadeau de noël)
    aujourd’hui, une piece entiere y est consacrée.

    • Moi aussi je suis toujours nostalgique de ces tirettes qui m’ont tant fait rever… ou peut-on en retrouver d’occasion (avec ou sans boite !!).
      Peut etre qu’Alain tu saurais me guider pour en denicher une ?!
      Merci pour vos reponses,

    • Moi aussi je suis toujours nostalgique de ces tirettes qui m’ont tant fait rever… ou peut-on en retrouver d’occasion (avec ou sans boite !!).
      Peut etre qu’Alain tu saurais me guider pour en denicher une ?!
      Merci pour vos reponses,

    • Moi aussi je suis nostalgique de ces machines qui m’ont tant fait rever. Ou pourrais je en trouver une d’occasion ? Je ne sais vraiment pas ou chercher. Pourriez vous me guider dans ma recherche ? Un grand merci pour votre aide.

  • Je suis née en 1971, j’adorais les distributeurs de pochettes surprises. Des bagues dorées avec des pierres colorées au centre. Le tout 100% plastique, mais pour jouer les princesses c’était top. Il n’y a pas si longtemps que ça, j’ai trouvé chez un brocanteur à Paris, un distributeur avec des pochettes dedans. Si j’avais eu l’argent, je l’aurais acheté. Depuis, j’écume les petites annonces en espérant en trouver un de mon époque. Souvenirs, souvenirs…

  • Bonjour,

    est-il possible d’avoir une copie de votre montage de l’ouverture de la boite ?

    Au passage c’est très bien fait et actuellement les distributeurs de gadgets, plus communément appelés « machines à tirettes » ou « machines à 1 franc » sont très recherché et il s’emble également difficile d’avoir des boites « d’origines ».

    Cordialement,

    Sylvain

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box