Des caches-oreilles en lapinou ? Des caches-oreilles en lapinou !

un article écrit par

Une fille seule lâchée au Bon Marché pendant les TBM à la recherche d’un serre-tête bijou et c’est tout ? Pas possible, surtout si cette fille tombe sur l’objet régressif dont elle a toujours rêvé.

Car oui, je l’avoue, des caches-oreilles, je rêvais d’en posséder. Mais ma maman veillait. « Ce truc immonde et rose (forcément … !) sur la tête de ma fille, et puis quoi encore ? On autorise ça et c’est parti pour le grand n’importe quoi : le serre-tête diadème, la robe qui scintille, le  pull berger allemand et les baskets à diode. Et pourquoi pas, comble de l’horreur, une cagoule ! Pas question ! » Oui, les caches-oreilles pour ma mère, c’était comme la drogue : on commence par des trucs doux, mais inexorablement, invariablement, tout ça finira par vous amener vers les drogues dures (la cagoule), c’est sûr. Point de cache-oreilles, donc ! Mieux vaut ne pas prendre de risque …

Comme toute interdiction, il y a forcément un moment où l’envie de transgresser est plus forte. Il m’aura fallu 30 ans pour l’assouvir, cette envie-là. Mais j’ai enfin craqué pour des caches-oreilles et comble de l’horreur (non, pas une cagoule !), j’ai craqué pour des caches-oreilles en lapin. Oui, en fourrure. Et la fourrure, chez nous c’est comme la cagoule, c’est tabou !

Mais, moi, en petite délinquante lapinou-oreillesque dépendante, j’ai des trucs à dire pour ma défense :
– déjà, ils ne sont pas roses, ils sont gris. C’est donc moins pire (si j’ose dire),
– ensuite, pour le lapin, quand il est dans la cocotte de ma chère maman, il n’est plus tabou. Et que je sache un lapin, ça n’a pas que des cuisses, ça a aussi de la fourrure. Une fourrure toute douce, qu’il serait vraiment dommage de jeter. Ce serait gâcher. Or, je vous le donne dans le mille, qui m’a répété mille fois, qu’il ne fallait jamais gâcher …
– enfin, à vélo, ces caches-oreilles sont une merveille. D’habitude, le froid  me transperce les tympans. Mais cette époque est révolue, maintenant, ô bonheur, j’ai chaud aux oreilles. Par contre, pour le dessus de la tête, c’est pas ça …

Faudrait peut-être que je cherche autre chose …une cagoule peut-être ?

Note à l’attention des lecteurs crédules : cette dernière phrase est une blague ; jamais, ô grand jamais, je ne mettrai une cagoule, que ce soit bien clair !

Edit : pour toutes celles qui arrivent depuis google en tapant cache-oreille, ceux-là viennent de chez Yves Salomon (trouvés au Bon Marché, mais repérés aussi aux Galeries Lafayette).

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles