Vous lisez
London #5 : gouter aux charmes de Brighton

London #5 : gouter aux charmes de Brighton

brighton

Brighton et son célèbre ponton. C’est la seule image que j’avais de la ville, ce front de mer kitchissime avec sa fête foraine permanente, posée sur l’eau. Une sorte de Coney Island, version UK, plus petit et sans grande roue, mais avec les mêmes couleurs criardes, la même odeur de friture et de barbapapas, le même brouhaha, mélangeant orgue, musique boumboumtchacisante, et bip bip des machines à sous. Pour le reste, on imaginait une sorte de petite côte d’azur à l’anglaise (donc sans soleil et sans cigales).

A part cette idée préconçue de la ville, nous n’en savions pas grand chose, hormis qu’elle plait ou qu’elle ne plait pas. Nous nous en étions rendu compte lors d’une discussion au pub avec quelques connaissances londoniennes qui semblaient se partager entre les « big fan » et les « not really a big fan » (voir les « really not a big fan »). Un mot revenait souvent pour décrire la ville : « tacky » (de mauvais goût). En bons gamins kitch-addict, mon chéri et moi, avons décidé d’aller vérifier pour nous-même le goût de la ville.

Le premier gout n’était pas le meilleur. L’avenue descendant de la gare à la mer est horrible, affublés d’immeubles de béton et de touristes bruyants, de kebabs gras et d’écoles pour continentaux en séjours linguistiques. Pas de quoi donner envie. Et puis on arrive en bas, et là, Brigthon prend un goût sucré-salé, celui de la mer et des mouettes mélangé aux sucres d’orges et gauffres de plage, qui donne envie de mettre les pieds dans le sable les galets, mais pas dans l’eau (n’oublions pas que nous sommes au nord de la Mer du nord, et question température c’est pas vraiment la Côte d’azur !).

brighton1

Et puis le sucre prend le dessus du côté du New Pier, dans lequel se dilue toutefois l’odeur des fich’n chips qui réjouissent les touristes et apprentis anglophones affamés après des heures de jeux dans les machines à sous et les manèges. Moi, je me suis surtout régalée d’images. L’ambiance est un peu irréelle : ça clignote, ça piaille, ça crie, ça joue. Je n’ai pas réussi à persuader mon chéri de m’accompagner dans la Maison Fantôme. Je n’ai pas eu besoin de le convaincre que le grand huit, pour moi, c’était « no way ». On a mangé un fish’n chips, mâté par les mouettes, à l’affut du moindre reste, perdu 2,50£ dans les machines à sous et nous sommes retourner voir la ville qui nous avait laissé ce petit gout amer.

[imagebrowser id=50]

Mais au lieu d’amertume, nous sommes tombés sur un Brighton aux senteurs exotiques. En face de nous, the Royal Pavillon, un surprenant bâtiment aux airs de palais de maharaja et à la décoration d’inspiration chinoise. Je ne suis vraiment pas fan des visites de monuments mais alors là …. youhaaaahouuuuuu … je suis restée estomaquée devant la beauté ktich de cette demeure royale et sa spectaculaire salle de banquets … un brin « tacky » certes, mais spectaculaire, étonnante, bluffante.

brighton-royal-pavillon

C’est peut-être ça, le secret de Brighton, allier une certaine idée de l’élégance à un brin d’excentricité, le kitch à la rêverie, le village de pêcheur au palais de maharajas, le fich’n chips aux « afternoon tea », le « tacky » au savoureux. Bien mélanger et déguster.

brighton-pier

brighton-old-pier


– Voir toutes les photos –

Brighton est à une heure de la station Victoria, un train
part toutes les 15 minutes au moins. Pas la peine de
réserver, vous pouvez prendre votre billet pour le prochain
train en arrivant à la gare. Choississez un billet avec le
retour libre dans la journée.

Plutôt que de prendre la grande rue (pas agréable donc),
tournez plutôt à votre gauche et descendez vers la mer par
les rues du "North Lane", puis  du quartier des "Lanes", plus
cosy avec ses petites ruelles, ses antiquaires de bijoux, ses
boutiques chics, ses salons de thé. C'est assurément plus
agréable.
Voir les commentaires
  • Je peux enfin voir en photo ce que vous m’avez si bien decrit hier soir! par contre, vous n’avez pas de photo de l’interieur du pavilion royal? car votre description m’a donne tres envie d’en voir plus !!

  • C’est marrant que tu parles de Brighton, bourgade presque oubliée mais que je trouve idéale pour un futur week-end ^^
    J’en ai l’image d’une station balnéaire désuète, très début de siècle. Je suis sûre qu’il y a de superbes photos à faire là-bas, d’où mon envie d’y faire un petit séjour (je ne peux pas voir tes photos d’où je suis, j’ai une connexion pourrie) !

  • Hello Laetitia,
    C’est toujours un plaisir de te lire ! Je ne connais ni Londres ni ses environs, mais tu me donne très envie d’y aller, et je sais maintenant quel « guide » j’emporterai !
    De mon côté, j’ai fini la mise en ligne de mon périple japonais 🙂
    A bientôt !

  • très chouette billet, je ne connais pas Brighton mais tu a su rendre la ville jolie à travers ta description !
    Je me souviens à l’école en cours d’anglais on nous apprenait que Brighton, c’était le St Tropez de là bas, alors j’imaginais une station balnéaire autrement plus chic, et pas du tout kitsch, comme quoi !

  • Ca fait plaisir de voir des photos de cette ville, j’avais adoré y passer une journée en mai dernier et j’y retournerai sûrement!
    Mon quartier préféré : North Lane, bcp plus sympa que les grosses rues comme tu dis 🙂

  • de Brighton, je n’ai que les échos de ma soeur, qui a vécu un an à Londres… Elle avait adoré. Mais faut dire que ce genre d’ambiance, elle, ça lui suffit!
    mais là, ça donne envie, quand même. je crois que ‘jaime le tacky!

  • Il aurait fallut une combi néoprène pour se baigner sans le côté frustated :o)La ville a l’air bien plus typée et charmante qu’une de nos stations sans charme style La Grande Motte ;o)!

  • Je ne connaissais pas ce coin de Londres, mais j’ai bien envie de le mettre sur mon périple-vacances quand je pourrai en faire un! Les photos sont jolies et donnent envie d’en voir plus! Et à date, mon « guide » préparatoire à un voyage européen, c’est ici (ton blog)! ^_^

  • Bonjour,

    Bravo ! Vive Brighton j’y ai passé un temps fou, depuis 1995 j’y vais 10 fois par an peut etre.
    J’adore cette ville, est elle trés riche.
    Je ne sais pas ce que me reserve l’avenir mais j’irai bien m’y établir sur le long trés long terme (avec mari /enfants.)

    Bonne journée,

    Olithée,

  • c’est marrant comme la vision d’une ville change d’une personne à une autre! moi j’avais adoré!!! Surtout les ptites rues avec des pubs aux devantures complètement décalées et underground, ces ptites boutiques de créateurs, ces friperies, un meltin pot de couleurs et de gens de tout horizon!! J’avais bien tripé!!

  • Vu que j’y vis et étudie, je ne pouvais pas m’empêcher de dire: Brighton ça ne fait pas partie de Londres! C’est une ville à part entière, qui n’est même pas dans le même county, et je fais référence au commentaire de Kitty4cat qui dit « je ne connaissais pas ce coin de Londres ». Je pense que ça hérisserait le poil de plus d’un Brightonian!

    Mais oui, les Londoniens aiment arriver par milliers le week end en même temps que les beaux jours… et ça participe sûrement à l’économie de la ville!

  • Bonjour ! Je suis en train de préparer mon séjour à Brighton et j’ai vu un billet aller simple de Londres Victoria à Brighton pour £5… C’est possible ?

    Merci beaucoup

    • Désolée, je ne me souviens plus du prix exacte. Les billets ne m’avaient pas semblés très chers (mais impossible de me souvenir si c’était 5, 10 ou 15£)

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2020 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris