Made in banlieues

un article écrit par

banlieue1

La banlieue : ado, je l’ai détestée, aujourd’hui, j’apprends à la découvrir. Et à voir qu’au delà des cités dortoirs et des lotissements proprets, elles cachent quelques surprises réjouissantes.

En passant au resto du bout de ma rue, la semaine dernière, mon oeil a été attirée par une petite affichette avec des photos de Céline Wright, créatrice de luminaires, dont l’atelier n’est pas très loin. On est le matin, je suis en retard, je ne m’attarde pas, mais me promets de regarder ce que c’est dès le soir. Et puis le soir, j’oublie. Finalement, une semaine plus tard, je découvre que la créatrice et le resto, « la grosse mignonne » figurent dans un livre qui vient de sortir, « Made in banlieue », sous-titré « Voyages inattendus aux Portes de Paris ». Et c’est justement, mon nouveau dada : découvrir ces petits endroits cachés ou préservés au delà du périphérique. Enhardis par mes expériences aux murs à pêches ou à la ferme, mes découvertes d’ateliers cachés, j’en veux encore, encore, encore. Le lendemain, le livre est chez moi et depuis, j’hésite entre une escapade au jardin des Lalanes et une virée chez XXO, ou peut-être une visite du désert de Retz.

Apercu

basket-sauvage5-7

basket-sauvage5-9

basket-sauvage5-5

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles