27 ans d’écart

un article écrit par

Couverture de Biba

Entre ces deux couvertures de Biba, 27 ans se sont écoulés. En septembre 1980, le titre a 6 mois. Ma mère avait alors 24 ans. Amusée, je l’ai acheté pour voir ce qu’elle aurait pu y lire. Alors la fille Biba 1980 est-elle fondamentalement différente de la Biba girl de 2007 ?

OUI, quand elle porte un gros pull en laine pour poser en couv alors qu’en 2007, elle choisit une robe argentée beaucoup plus glamour, mais NON, quand elles flashent toutes les deux sur le gris. En 1980, on « se grise de gris » ; en 2007, le gris est « une nuance neutre, la plus recherché de l’hiver (…), raffinée et facile à porter avec tout ou presque ».

OUI, quand, années 80 obligent, la Biba girl 80’s est une working woman affichée : plus de 20 pages sont consacrées à son travail. On peut lire un dossier sur le salaire des femmes et une rubrique « biba job » avec une BD « Les aventures de Miss Biba, secrétaire bilingue » en anglais s’il vous plait (je note que la miss Biba, qui est une féministe convaincue – une page entière consacrée à la conférence mondiale des femmes, une interview de la ministre déléguée à la condition féminime, le mag propose même à « Mémé Simone (de Beauvoir) de ranger son Deuxième sexe au rayon du passé dans les bibliothèques poussiéreuses avec les petites filles modèles » (!) tant la société a changé – est cependant secrétaire, bilingue certes, mais secrétaire quand même, avec un chef homme forcément (faudrait peut-être pas jeter Mémé (Simone) dans les orties trop vite !). Mais en même temps, NON, car le dossier socio 80’s est consacré à des exemples de femmes qui, bien que très occupées, savent aussi perdre leur temps et le prendre pour se faire plaisir. Justement le programme de la Biba girl 2007 qui décide de « passer à l’action » et se réalise dans des projets qui lui tiennent à coeur comme filer 4 semaines à Zanzibar, embrasser fougeusement le voisin de pallier ou adopter un écureuil (sic).

Autres points communs : elles font des tests, craquent sur les comédies musicales (Fame en septembre 1980, Hairspray en 2007), lisent leurs horoscopes respectifs, cuisinent, …

En conclusion, elles ne sont pas si éloignées pour leur 27 ans d’écart (la femme 2007 parle moins de son job, peut-être parce que sa place y est plus acquise aujourd’hui) alors que le fossé entre 1980 et 1957 doit être énorme !
La plus grosse différence, ce sont les pubs. Et c’est ça qui saute au yeux quand on feuillette les deux magazines. En 2007, les pubs pour les batteries de cuisine, les dictionnaires Larousse en 22 volumes, les cigarettes, les salsifis Lustucru, les machines à laver et les serviettes hygiéniques (5 pubs les concernent quand même !) ont disparu pour laisser leurs places aux marques de mode et de beauté.

PS: ce billet est classé dans « je me souviens » un peu par défaut, car vu mon âge à l’époque, je ne risque pas de me souvenir de quoi que ce soit.

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles