London #9 : l'heure du retour – Vert Cerise - Blog DIY - Do It Yourself - lifestyle et créatif

London #9 : l’heure du retour

Voyager
2 août 2009 / By / , , , , /

londres-nuit2

Là, je suis dans l’Eurostar. Même si le billet ne sera publié que plus tard. On vient de quitter St Pancras. On vient de quitter Londres. Déjà, on s’éloigne et on commence à voir la campagne anglaise apparaitre. Bientôt, on croisera des moutons, on passera le tunnel, on verra au loin se profiler les ombres des terrils du nord de la France dans le soleil couchant. Rapidement, on arrivera à Paris. Ca va vite à un rythme de 300 km/h.

Ca fait un peu bizarre. Au bout d’un mois, Londres est devenu un bout de chez moi. J’aurais presque un petit pincement au coeur et limite les larmes aux yeux. C’est un peu bête, mais c’est comme ça. Rentrer sur Paris, c’est aussi reprendre le quotidien, retourner travailler (dès lundi, argghhhhhh ….) et certes retrouver mes amis, mon chat, ma maison et cette ville que j’adore. Même si, je crois, je serai bien rester ici. Mais la vie à Londres est certainement plaisante car je n’y vis pas, ou plutôt que j’y vis en touriste, entre balade à la mer et afternoon tea. Pas de contrainte. Pas d’obligation. Rien que du plaisir.

Mais tout ça, c’est fini. Je m’en suis rendue compte hier. En quittant Céline, Coralie et Fabienne, j’ai traversé la Tamise pour la dernière fois. La nuit s’était déjà couchée sur Londres. St Paul brillait. Quelques anglaises, à la robe aussi courte que leurs talons étaient hauts, zigzaguaient légèrement sur la passerelle. Toute seule, je rejoignais la Central line pour retourner, pour ce qui était pour quelques heures encore, mon « chez moi ». Ça faisait un peu comme dans un film. Un film à deux balle, genre comédie romantique. Il y avait même la bande son qui accompagnait ce moment un peu mélancolique à merveille  :  la voix un peu folk d’un guitariste installé du côté de la Tate Modern.

C’était parfait ! Il manquait juste le mot fin écrit en lettres blanches sur la pellicule. Que les lumières se rallument et que tout le monde sorte du cinéma. Vous savez, avec cette impression bizarre, comme une espèce de nostalgie qui vous envahit quand vous avez encore envie de rester dans le film, de ne pas quitter ces personnages à qui vous vous êtes attachés et qui vous abandonnent comme ça au bout d’un peu plus d’une heure et demi. Ca vous fait ça à vous aussi ? Et bien là, c’était exactement ça.

londres-nuit

Vous aimerez certainement lire aussi

epicerie à Auray
Mes 10 rituels pour des vacances bretonnes réussies
30 août 2016
♡ city-guides illustrés et jolis
22 août 2016
Berck Plage - cabines de plage pastels
Aller retour à Berck
5 juillet 2016

0 Comments

  1. Camille dit :

    oh que oui, ça me le fait, ça… très (trop) souvent. en fait, à chaque fois que je retrouve mon quotidien!

    • laeti dit :

      Ouais et là quand je pense que dans deux semaines, j’aurais oublié cette sensation, bah, c’est limite si je suis pas déçue …

  2. Un mois, c’est quand meme long et Londres est une ville ou on se sent vite chez soi 😉 Mais ne t’inquietes pas, tu seras toujours la bienvenue ici! et puis je suis sure que la pluie du mois de juillet ne te manquera pas…
    c’etait en tout cas tres sympa de te rencontrer et de rendre ce virtuel si reel! (bon courage pour la reprise du boulot)

    • laeti dit :

      Oui, c’était très sympa ! Même si tu as raison, la pluie ne me manqueras pas trop. En même temps, je trouve qu’il fait chaud ici, c’est dingue !

  3. Foley dit :

    Bon retour dans une autre capital! J’espère que la reprise du boulot n’était pas trop dure…
    Et merci pour ce beau voyage avec toi à Londres, je vais relever quelques adresses. Je vais à Londres pour une journée en septembre, j’espère avoir un peu de temps pour voir quelques jolis lieux dont tu nous as parlé!

    • laeti dit :

      Il me reste des tonnes de photos en réserve et quelques bons plans, car je n’ai pas pris le temps de blogguer tous les jours. Je vais voir comment en parler.

  4. annouchka dit :

    Comme je te comprend… ton texte me touche beaucoup car tu vois, je n’y ai passé que 4 jours et en rentrant j’avais terriblement le cafard… C’est le plus beau voyage que j’ai fais depuis longtemps, j’ai adoré cette ville, verte, cosmopolite, où les gens sont courtois, et où je me suis sentie bien, tout simplement.
    Alors un mois, profiter comme vous l’avez fait, en vivant à l’anglaise sans vous soucier des contraintes, j’imagine comme ça doit être dur ! Effectivement c’est un petit bout de chez toi maintenant… 😉
    Et puis je voulais te dire aussi que ça m’a fait très plaisir de te voir là bas, j’ai passé une excellente et douce soirée, j’espère te revoir très bientôt !
    Des bises

  5. Elisa dit :

    Bonjour,
    J´ai aimé la série d´articles sur Londres.
    Ca fait rêver!
    A plus.
    Elisa, Argentine

  6. Lolotte dit :

    Rooooh, c’est déjà fini !!!
    J’ai suivi tes périgrinations à Londres avec beaucoup de plaisir, merci pour toutes ces balades et bon courage pour la reprise.

    • laeti dit :

      Comme je le disais à Foley, j’ai encore quelques billets en réserve. Alors, ce n’est peut-être pas complètement fini.

  7. sandra dit :

    oh quel dommage aussi pour nous que tu quitte london!!!!! MErci pour tes récits!!! et tes photos superbes!!! Bon mon com est du genre nunuche là, mais c’est vrai, j’ai adoré ton trip so britsh XXX

    • laeti dit :

      Tu m’étonnes, moi aussi, je trouve ça dommage, de quitter Londres. Surtout pour retourner travailler … franchement … quelle idée !

  8. KRiSS dit :

    Ca me rappelle qd j’ai quitté Montréal ca.. 🙂

    N’empêche, c’est vraiment une belle idée de prendre autant de jours de vacances dans une même ville
    Histoire de prendre ses marques, d’y découvrir de nouveaux coins chaque jour, de s’y sentir bien..
    Jnote ça dans un coin de ma tête!

    Bon retour à toi en tt cas! 😉

    • laeti dit :

      Ah ui, c’est sûr qu’à Montréal, tu as du avoir le temps de prendre tes marques. Ca a du être super dur de revenir, non ?

  9. J’ai eu la même sensation la semaine dernière en quittant Tetouan. Avec cette question, en plus: de là où j’habite, c’est loin… Quand aurais-je l’occasion de revenir ? Et, jour après jour, je retourne dans la vie réelle. Pas grand chose, mais, petit à petit, je retrouve mon chez moi. La vie réel a cet avantage qu’on l’a à disposition là, maintenant, tout de suite…

    • laeti dit :

      Oui et je n’ai pas à me plaindre : Paris est une ville magnifique. Un peu stressante parfois, mais vraiment très jolie (même si ça manque d’espaces verts quand même). Bon, je m’aperçois que je retrouve vite mes habitudes de râleuse parisienne …

  10. Quitter une ville que l’on aime, où on a des souvenirs, où on a commencé à avoir des habitudes… ça fait toujours un petit pincement au coeur.
    Tu reviendras nous voir dis?

  11. Julie dit :

    Bon courage pour ton retour à la vie Parisienne !

  12. Chocoralie dit :

    Il faut le voir comme un film d’aujourd’hui.

    Avec ses sequelles. London-City: le retour. Le come back 2. Le presque la fin mais tout a fait encore 3. Etc, etc…

    Et comme la ville n’en a pas fini de bouger et de devoiler des surprises, tu vas en avoir des retours a faire…

    Et entre temps, on te ramenera un peu de Londres pour ton panier a pique-nique…

  13. Xelou le loup dit :

    bon courage pour le travail 😉 et bon retour, j’espère !

  14. suprlipopette dit :

    Revenir, c’est pour mieux repartir… Revenir, c’est rapporter des souvenirs…et Paris au mois doute a un charme bien connu… Bon retour !

  15. suprlipopette dit :

    « au mois d’aôut », ça pour un lapsus, c’en est un…

  16. yeahyeahgirl dit :

    en lisant ton résumé j’ai presque envie de pleurer
    parce qu’à chaque fois que j’y vais je me sens chez moi et à chaque fois que j’en pars je pleure dans l’eurostar
    je suis française mais pas dans mon coeur
    je rêve de m’exiler sur l’ile mais c’est pas possible
    je ne suis pas née au bon endroit, i feel English deep inside
    Snif

    Snouf

  17. shalima dit :

    Oh que oui, ça me le fait. Même si je suis toujours ravie de retourner chez moi, j’ai eu une petite larme d’émotion en voyant s’éloigner les gratte-ciels de Manhattan, le mois dernier. En 10 jours, je m’y suis presque sentie chez moi, ma ptite famille en moins.

  18. Marjolaine dit :

    Hello !
    C’est Marjolaine, des Jeux de piste à Londres 🙂
    Je viens de lire ta série de posts sur la ville et pffff… que dire, sinon que je meurs d’envie d’y retourner ! Pour nous, ce sera un week-end début octobre, on va dire que c’est déjà ça…!

    • laeti dit :

      C’est fou ce que cette ville est addictive ! Moi, je ne sais pas quand je pourrais y retourner. Certainement en début d’année prochaine, pour un week-end également.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous visitez le blog pour la première fois ? Lisez cet article.
A propos

Elevée aux loisirs créatifs, j'ai toujours aimé jouer avec les ciseaux, les aiguilles et les crayons à dessin. Dans la vie, j'écris des livres et des DIY (si c'est un métier), je crée de la papeterie, j'arpente les vide-greniers mais j'aime aussi garder du temps pour regarder des nanars français des années 70, si possible avec Jean Rochefort, mon acteur fétiche.

Retrouvez moi sur
Abonnez-vous à la newsletter créative !
Chaque mois, recevez ma sélection d’idées créatives.