Je vous écris de très haut

un article écrit par

ciel-5

Oui, c’est marqué sur l’écran deux sièges devant : nous sommes actuellement à 11 582  mètres, la température extérieure est de -49°C et nous survolerons dans quelques minutes Casablanca. A ma gauche, s’étend l’immensité de l’Océan et du ciel, dont les bleus se confondent à l’horizon. C’est beau et comme à chaque fois, je ne peux m’empêcher de sortir l’appareil photo.

Ce trajet, je commence à  le connaître. Il longe la côte marocaine. Depuis Essaouira, on passe au dessus de Safi d’abord, puis de Casablanca, au large de Rabat, avant de survoler le détroit.  En ce moment, il pleut  beaucoup au Maroc et on peut voir les oueds déverser leurs eaux couleur chocolat dans le bleu de la mer. Surtout vu de haut. Mais entre deux nuages.

ciel-4

ciel-6

Le temps d’écrire ces quelques lignes et nous sommes déjà à Rabat. Je m’éloigne encore un peu plus d’Essaouira. J’aimerai y rester plus longtemps. Partager plus avec ceux que j’aime là-bas et qui sont si loin à présent. Et qui le sont de plus en plus au fil des minutes.  Alors pour éviter de m’épancher sur cette satanée distance, qui, ici ou ailleurs, m’attriste, je prends des photos. Des photos de ciel et de nuages. Des photos toutes blanches à présent. Comme les pages de ces histoires qu’on n’écrira pas ensemble.

Dans deux heures maintenant, nous serons à Paris. Je ne le sais pas encore mais le ciel s’éclairera.

ciel-7

ciel-8

ciel-9

ciel-10

ciel-11

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles