Punch Needle : guide pour bien démarrer – - Vertcerise blog DIY

Punch Needle : guide pour bien démarrer

La décoLes tendances DIYLes tutoriels Do It Yourself
Punch needle : guide pour bien démarrer
21 février 2018 / By / , , , , , , , , /

Voici un petit guide pour bien démarrer la punch needle : le bon matériel, quelques conseils et en bonus un patron pour réaliser votre première création.

Appelée poinçon ou  aiguille à perforer en français, la Punch Needle, c’est la grosse tendance du moment. Bien sûr, à force de voir les créations de Julie Weaves ou de Myra and Jean, j’ai eu envie de tester cet outil magique et j’ai fait pas mal de recherches pour trouver le bon matériel et comprendre comment faire.

Pendant mes recherches, je suis tombée par hasard sur la boutique The Joyfull Punch et j’ai découvert que mon amie Emily qui travaillait avec moi chez Etsy depuis l’Allemagne avait créé cette boutique (le truc qu’on dirait inventé, c’est fou). Je lui ai donc demandé pleins de conseils et au bout d’un mois, j’avais reçu tout ce qu’il me fallait à la maison. Je me suis lancée sans attendre (le lendemain en fait) et devant l’avalanche de demandes après la publication sur mon compte Insta de ma première créa, j’ai décidé de vous rédiger un petit guide pour bien démarrer la punch Needle avec le patron de ma « jolie plante » en bonus.

Un guide complet pour démarrer la punch needle : le bon matériel, les conseils à connaitre et un modèle gratuit à télécharger. Cliquez pour tweeter

La punch needle, c'est quoi ?

Il existe des punch needle depuis le 19e sicèle mais le renouveau de cette pratique vient d’Amy Oxford, une créatrice de tapis hyper connue outre-atlantique. En 95 (oui, oui, 1995 contrairement à ce que pourrait laisser croire son look old school) elle a inventé  l’Oxford Punch Needle, un outil qui à la base permet de crocheter des tapis de façon beaucoup plus facile et surtout beaucoup plus rapide. Facile et rapide, vous dites ? Déjà, ça me donnait envie de tester.

Comment ça fonctionne ? En fait, cet outil permet de créer des boucles relativement uniformes en venant poinçonner la toile et vous pouvez l’utiliser avec de la laine, des morceaux de tissus et même y ajouter des perles ou des sequins si l’envie vous chante !

Si je devais décrire la technique, je dirais que c’est un peu un mix entre tissage et broderie et que cela permet de dessiner avec de la laine. C’est le même principe que l’aiguille magique dont je vous parlais il y a quelques temps mais cette fois avec de la laine et un aspect duveteux ! Une fois le modèle dessiné sur la toile, il suffit de colorier en poinçonnant : c’est vraiment super simple et c’est un vrai plaisir car on voit très rapidement son projet prendre forme.

Le bon matériel pour démarrer

Punch needle : le materiel pour démarrer

L’aiguille

Alors là, sans hésitation, je crois que ça vaut carrément le coup d’investir dans une vraie Oxford Punch Needle. C’est un peu cher (entre 25 et 30€) mais l’outil est super confortable et de qualité (et garanti à vie !). Il existe des versions en plastique mais qui n’ont rien à voir.

Il existe plusieurs tailles de punch needle, « regular » et « fine » chacune disponibles en numéro 8, 9, 10 et 14. Ce numéro détermine la longueur des boucles sur l’arrière de votre travail – soit la longueur des poils de votre tapis (si vous voulez faire un tapis) : 14 étant le plus petit, 8 le plus gros. L’aiguille « fine » permet d’utiliser une taille de fil plus fine pour la même longueur de boucle que la « regular ».

J’ai pris le choix classique, choix confirmé par mon amie Emily comme idéal pour commencer : une regular 10.

Sinon, sur le site de Perles and Co, il existe une alternative beaucoup moins chère (aux alentours de 8€) mais que je n’ai pas testé. Si vous avez des retours, n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

La toile

L’idéal est de trouver les toiles conseillées par Amy Oxford elle-même.
La Monk’s Cloth est la meilleure option et celle que j’ai choisie. Vous pouvez l’utiliser plusieurs fois car la trame se remet toujours en place et elle retient très bien les boucles formées à l’arrière du tissu par l’aiguille. Petit bémol : elle est un peu difficile à trouver en Europe mais mon amie Emily en propose dans sa boutique Etsy !
Autre option, utiliser de la toile de lin naturel ou du tissu en laine. Le site Perles and Co recommande aussi la toile à broder caneva ou la toile Aida ou même une simple toile de jute (option bien moins chère) mais je n’ai testé de mon côté que la Monk’s Cloth et je ne peux donc pas vous dire si cela marche aussi bien.

 

La laine

Ici, rien de plus simple. Vous devez utiliser la laine adaptée à l’aiguille que vous avez choisie. Si vous avez opté pour la regular 10, il faut une laine correspondante à des aiguilles à tricoter 6 à 8. Pour ma broderie, j’ai utilisé la laine Kiss de Woolkiss qui existe dans de jolies couleurs et qui est particulièrement douce.

Le cadre

Perso, j’ai utilisé un tambour à broder classique mais vous pouvez utiliser un cadre en bois carré pour des modèles plus grands (mais ce n’est pas du tout nécessaire quand on démarre). Je pense qu’avant d’investir mieux vaut rester sur un tambour classique.

Comment apprendre à utiliser sa punch needle ?

J’ai regardé de mon côté à peu près 10 vidéos – principalement en anglais. Julie Weaves a fait une vidéo de démo en français où vous trouverez déjà la base. Mais si vous maitrisez la langue de Shakespeare, n’hésitez pas à regarder les vidéos d’Amy Oxford ou encore celles de Myra and Jean sur You Tube.

Pour les autres, je vais vous résumer les conseils que j’y ai pioché.

 

Avant de démarrer

Si votre tissu s’effiloche, il ne faut pas hésiter à faire un point zigzag à la machine pour le fixer ou encore mieux utiliser une surjeteuse avant de commencer. Sinon, un morceau de chatterton le long du bord fait très bien l’affaire aussi ^__^

Utilisez toujours un cadre ou un tambour de broderie. Sinon, c’est impossible. Il faut tendre le tissu au maximum sur le tambour pour que l’aiguille rentre facilement dans le tissu. Sinon, elle a tendance à rebondir (comme sur un trampoline) et c’est plus difficile.

Pour enfiler le fil, passez-le dans le trou de l’aiguille, tirez sur le fil côté du chat pour avoir 30 cm de fil libre environ. Ensuite, passez l’autre extrémité du fil dans la fente du manche et tirez dans l’autre sens pour que la laine se place correctement dans l’aiguille et puisse y circuler sans accroc. Le fil ne doit pas dépasser de plus d’1 cm du côté du chat. Cela ne sert à rien d’en avoir plus.

 

Faire vos premiers points

Tout d’abord, il faut comprendre qu’il y a deux façons d’utiliser la punch needle. Pour faire des tapis ou des broderies. Quand on fait un tapis, on veut des boucles plus ou moins longues (et ça ça dépend du numéro de votre aiguille). Vous allez alors poinçonner votre toile mais les boucles se forment sur l’envers. Il faudra donc retourner l’ouvrage un fois fini.
Si vous voulez dessiner, comme c’est le cas pour mon exemple, on utilise le point plat ou à l’envers. Dans ce cas, vous voyez directement le résultat du côté où vous travaillez car les boucles ne vous intéressent pas.
Et rien ne vous empêche de mixer les deux pour avoir des hauteurs différentes et créer du relief.

 

Ce qui est super important, c’est que votre fil soit toujours lâche. Dès qu’il est un peu tendu, cela ne marche pas correctement. Alors pensez à dérouler la pelote au fur et à mesure que vous avancez.

Enfoncez l’aiguille complètement dans le tissu, fente vers le côté où vous souhaitez avancer. Quand vous la remontez, soulevez-la au minimum pour ne pas défaire la boucle formée sur l’envers. Déplacez la de 1 cm maximum sans la relever et enfoncez la à nouveau dans le tissu pour former le second point. Si vous avez opté pour une Oxford Punch Needle, vous aurez un petite gabarit en papier avec un carré découpé dans la boite. Il vous indique la taille des points à faire pour que votre tapis soit suffisamment touffu. Dans mon exemple, cela n’a pas vraiment d’intérêt puisque j’utilise le point plat ou à l’envers et je ne souhaite pas en faire un tapis.

Si vous devez tourner l’aiguille, faites le quand elle est enfoncée complètement dans le tissu.

Commencez toujours par les contours puis remplissez les formes. C’est le cas pour les motifs mais aussi pour l’arrière-plan.

 

Terminer l’ouvrage

Une fois votre motif fini ou pour changer de couleur, enfoncez l’aiguille, retournez l’ouvrage et coupez le fil le long de l’aiguille.

Quand votre création est terminée, il peut être utile de fixer l’envers avec du tissu thermocollant.

Jolie plante en punch needle

Un modèle gratuit à télécharger

Punch Needle : guide et modèle gratuit pour bien démarrer

Téléchargez le modèle et reproduisez le sur la toile. Comme indiqué ci-dessus dans la partie conseils, commencez par les contours. Poinçonnez les traits noirs du pot avant de faire le pot en lui-même, idem pour les pois colorés qui doivent être brodés avant l’arrière plan.

Cette broderie est faite pour être accrochée dans un tambour de 14 cm mais je la brode avec un tambour de 18 cm pour pouvoir remplir tout le contour (ce qui serait impossible sinon), d’où la partie non remplie dans la photo ci-dessus. Une fois terminée, je le transfère dans son cadre de 14 cm et là, magie, le blanc disparaît (voir photo ci-dessous).

J’ai utilisé la laine Kiss disponible chez Woolkiss et les coloris suivants : écru, rose, moutarde, bleu ardoise, gris perle et noir.

Loop art en punch needle

Punch needle transféré dans son tambour 14 cm (plus de blanc sur les côtés)

Où acheter le matériel ?

Sur The Joyfull Punch (via Etsy)
Sur Perles & co

Vous aimerez certainement lire aussi

DIY : un panneau de Noël en bois
10 décembre 2018
DIY kids : une horloge 24 heures pour se repérer dans la journée
14 novembre 2018
DIY : guirlande d’Halloween et citrouille en papier mâché
30 octobre 2018

23 Comments

  1. Je suis déjà quelque comptes instagram sur le sujet et j’ai vraiment envie de m’y mettre. Pour avoir fait un an de broderie au crochet avec la mairie de Paris, cela va me rappeler des souvenirs 🙂

    • Laeti dit :

      ha ha, un crochet de broderie, c’est justement ma dernière acquisisition 🙂 mais je n’ai pas testé ! Si tu as des conseils ou des liens pour apprendre, je prends !

  2. Iza dit :

    oh la la merci, je vais garder ce lien précieusement !

  3. dodomi dit :

    Je l’avais repérer sur ton compte Instagram il y a quelques jours et j’ai bien envie de le faire. Mais je viens de voir que les sites que tu indiques n’ont plus de stock pour les aiguilles 🙁

  4. marionromain dit :

    Super article, qu’il me tardait de lire !
    J’ai très envie de tester cette technique depuis plusieurs mois, mais je n’ai pas encore réussi à savoir ce que je serais susceptible de préférer parmi les aiguilles et les multiples rendus possibles. Je vois davantage d’expérimentations avec des laines plutôt épaisses, et pas beaucoup autour de l’aiguille permettant d’obtenir les rendus les plus fins. Je pencherais peut-être spontanément plus vers cette dernière option, mais… je voudrais voir ce que ça donne avant ! Compte tenu du prix de l’objet, cette belle aiguille en bois, je n’ai pas envie de me tromper ! 🙂

    • Laeti dit :

      Ha oui, effectivement, moi, j’avais envie de grosse laine toute douce. Du coup je n’ai pas recherché beaucoup d’infos concernant les aiguiles plus fines. J’avais cependant déjà testé l’aiguille magique dans un atelier avec Laure Ameba et j’avais été concquise.
      https://vertcerise.com/2015/01/12/latelier-magique-de-broderie/
      Ensuite, j’ai vu que chez Oxford Punch Needle il y a une taille 14. Elle fait des bouclettes d’ environ 3mm pour du fil ou des bandelettes de 3mm environ. C’est plus fin mais pas non plus un rendu broderie avec fils type DMC.
      Après, j’ai commandé un crochet de Luneville mais je n’ai pas encore eu le temps de le tester : http://amzn.to/2oyG5vk Je te dirai si cela t’intéresse.

      • marionromain dit :

        Oui voilà, je pense que c’est l’aiguille en taille 14 (et en version « fine ») qui m’intéresserait dans ce cas, mais ce n’est pas celle que je vois la plus utilisée parmi la déferlante de réalisations en punch needle en ce moment. Ce qui ne facilite pas mon choix.
        J’ai aussi le crochet de Luneville en ligne de mire, c’est une véritable institution dans la broderie traditionnelle finistérienne, et j’aimerais réaliser un petit stage auprès des équipes de Pascal Jaouen, célèbre brodeur et styliste breton, pour bien me l’approprier. Pas avant l’été prochain donc, à moins que je craque d’impatience et que je m’y aventure avant toute seule comme une grande… 🙂

  5. Ghexia dit :

    Merci pour ce petit guide bien pratique et expliqué ! On voit de plus en plus de créations en punch needle mais je n’ai jamais pris le temps de m’y intéresser. Comme Marionromain, je préfère les rendus plus fins, à voir si je me lance un jour. C’était très intéressant d’en savoir un peu plus en tout cas. 🙂

  6. Origamietcie dit :

    C’est une activité que j’ai découverte depuis peu et qui me tente de plus en plus, je garde ton article bien au chaud!!!

  7. Whoua le rendu est vraiment beau! Très joli travail
    Merci de le partager

  8. maryline dit :

    merci pour cet article et cet avis sur cette technique; j’ai forcément envie de tester mais je n’ai pas encore trouvé le temps, mais avec vos idées et astuces et nombreuses infos, je n’ai plus d’excuses! vraiment génial, merci beaucoup

  9. yeahyeahgirl dit :

    j’arrive après la bataille mais j’ai acheté la version plastique et ça m’a donné envie d’abandonner tellement elle est pourrie. Là je vais investir dans une vraie en bois parce que je trouve cette technique tellement magnifique que je ne peux pas passer à côté. Merci pour ton article très détaillé 😉

  10. Zombidle dit :

    Je ne connaissais pas du tout cette technique, mais j’adore le résultat !

  11. Bé có thể ăn cả lòng đỏ và lòng trắng trứng.

  12. Charlotte dit :

    Hello!
    J’ai un gros stock de laine en taille 4/4,5 et j’aimerais essayer de la puncher! Mais je ne trouve nulle part l’explication pour l’équivalent en taille aiguille Oxford.. comme je découvre je ne comprends pas trop l’histoire de taille de bouclettes si tu peux m’éclaire sur la taille de l’aiguille que je devrais choisir ça m’aiderait beaucoup !! Merci pour ce chouette article ! Charlotte.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous visitez le blog pour la première fois ? Lisez cet article.
A propos

Elevée aux loisirs créatifs, j'ai toujours aimé jouer avec les ciseaux, les aiguilles et les crayons à dessin. Dans la vie, j'écris des livres et des DIY (si c'est un métier), je crée de la papeterie, j'arpente les vide-greniers mais j'aime aussi garder du temps pour regarder des nanars français des années 70, si possible avec Jean Rochefort, mon acteur fétiche.

Retrouvez moi sur
Abonnez-vous à la newsletter créative !

Chaque mois, recevez ma sélection d’idées créatives.


Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email et à travers les liens de désinscription.