Vous lisez
Le premier feu de cheminée

Le premier feu de cheminée

cheminee

Quand l’hiver arrive, toujours par surprise, toujours trop tôt , il est comme un vieil ami que je n’ai pas forcément envie de revoir. L’été, plus léger, plus amusant, est de bien meilleur compagnie avec ses promesses de douceurs glacées et d’après-midis paraisseuses.

Au moment de rallumer le chauffage chez moi, cela m’a paru évident. Je grognais entre mes dents un « brrrrrrr » frissonant (qui voulait dire ‘j’aime pas l’hiver’) et me dirigeai dans le salon pour allumer le poêle à bois … pour la première fois. C’est toute une histoire, ce premier allumage. Il faut vérifier que tout est en ordre et préalablement nettoyé. Ajouter les granulés de bois. S’imprégner de l’odeur des pins. Glisser la main dedans à la manière d’une Amélie Poulain. Refermer l’appareil et déclencher la machine. Entendre le bip, le doux cliquetis du bois qui arrive petit à petit. Ecouter la flamme qui s’allume et crépite. La voir grandir. Sentir au bout de quelques minutes la chaleur qui arrive et réchauffe. Et reprendre le cours de sa pensée.

Finalement, en y réfléchit deux secondes, l’hiver présente aussi quelques avantages.
Ses longues nuits et ses températures négatives invitent :

– aux matinées douillettes jusqu’à pas d’heure sous la couette,

– aux gouters entre copines autour d’un bol de chocolat chaud ou d’un thé fumant (et quelques pâtisseries évidemment),

– aux veillées devant le feu de cheminée (par flemme de sortir de ce chaud cocon qu’il créé autour de lui),

– aux diners fromagers (raclette, tartiflette, petits chèvres chauds, aligot et j’en passe)

– aux rêves éveillés quand il se met à neiger à la tombée de la nuit,

– aux balades tranquilles et à cette agréable sensation quand on est dehors bien au chaud emmitouflée de la tête aux pieds,

– aux loisirs casaniers : enfin trouver le temps de se (re)mettre au tricot, de tester cette recette de gâteau moelleux aux pommes, …

– aux séances de cocooning de salle de bains,

– aux régression enfantines comme le feuilletage compulsif des catalogues de Noël, l’envoi mutin de projectiles glacés, le dessin de petits mots furtifs sur la buée des vitres, …

… et à tant d’autres plaisirs minuscules.

Mais si, je vous jure, ça va être bien !

(Illustration japonaise des années 20 issue de ce site)
Voir les commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box