Vous lisez
Je craque pour les créations d’Anaïs

Je craque pour les créations d’Anaïs

Avouez que c’est plutôt jolie tout ça ?

Découvert lors d’un vernissage chez Emé & Isa Galerie (qui propose une très chouette sélection), les créations d’Anaïs sont faits main. « Pour de vrai », comme elle dit. J’ai très vite craqué pour les boucles d’oreilles Volutes et toute la « collection d’Ors et de Lumières ». Sur place, elle m’a raconté rapidement comment elle coulait la résine elle-même dans son atelier et comme, je suis une petite curieuse (c’est ma bio twitter), je lui ai posé quelques questions pour que vous aussi, vous puissiez faire sa connaissance.

Comment es-tu arrivée là où tu es aujourd’hui ?

C’est drôle parce que j’ai toujours été attirée par la création mais avant je regardais les autres créer. Avant quoi ? Le printemps 2009, où je suis allée vivre 4 mois au Pérou. Je me souviens de mon premier cours d’espagnol, ça a tout de suite résonné en moi, et, dès que j’ai eu l’occasion de partir vivre à l’étranger j’ai voulu que cela soit en Amérique Latine. J’ai vécu en 3 dimensions là bas, et je me suis mise à créer.

Ça a vraiment été le début;  plus je crée plus j’ai envie de créer, plus j’ai de projets & d’envies.

Comment travailles-tu sur tes créations ?

A chaque collection j’ai envie de dire quelque chose, de montrer du beau. Je pense que le beau a une force folle, et il y a toujours quelque chose à y dire. Du coup j’ai une idée en tête, et je la transforme en collection. Pour ce printemps j’ai travaillé d’une part sur la lumière, le brillant et le mat, et d’autre part sur l’allure folle de certains de ces styles dits « ethniques ».

Ensuite je crée au feeling, quand je sens que j’en ai envie, que quelque chose bouge en moi, je m’y mets.

As-tu une adresse fétiche – à Paris ou ailleurs – à partager ?

Alors…
pour déambuler en rêvant les quais de Seine le soir,
pour déguster des mélanges sucrés salés étonnants Le Paradis du Fruit,
pour se sentir hors du temps; le salon de thé Ladurée (celui de Madeleine),
et pour trouver des trésors de mode dans un lieu cosy, la boutique Emé & Isa Galerie.

Du coup, je vous redonne l’adresse de cette boutique, c’est 38 rue Quincampoix, dans le 4e arrondissement de Paris et je vous conseille d’aller faire un tour sur le site d’Anaïs.

Voir les commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2020 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box