Vous lisez
Do It Yvette, le printemps, le Danemark et autres réjouissances

Do It Yvette, le printemps, le Danemark et autres réjouissances

Aujourd’hui, j’ai envie d’aborder un sujet un peu plus personnel. Depuis hier, je travaille moins… sur le papier. Tous mes lundis seront consacrés à Do It Yvette et d’autres projets persos et cette première journée n’annonce que de bonnes choses.

Déjà, il faisait drôlement beau (petite joie n°1) quand, à dix heures moins le quart, je suis arrivée rue des Ecoles. J’avais un quart d’heure d’avance (ceux qui me connaissent comprendront l’exploit), ce qui m’a permis de m’installer tranquillement à une terrasse pour siroter un jus d’orange avant mon rendez-vous à l’Institut finlandais (petite joie n°2 : Do It Yvette y animera un atelier le 13 avril !!!). L’endroit est très joli, le personnel adorable et cela sera un chouette dimanche !

En sortant, avec Marjorie, on avait un peu des étoiles dans les yeux et l’envie de tout plaquer pour ne faire que ça : animer des ateliers dans tous les instituts culturels de Paris, ouvrir un lieu consacré au DIY, dispenser des formations comme celles qu’on avait faite sur Créations et Savoir faire, rencontrer de chouettes personnes (dont vous qui lisez les blogs et nous donnez l’envie de continuer), tisser, tricoter, imprimer en 3D (petite joie n°3 : mon chéri a acheté une imprimante 3D, on est un peu hystériques) et voyager à travers le monde. On a pris le temps de revenir à République à pied, de traverser l’Ile de la Cité, la Seine et tout le Marais parce qu’il faisait beau, et aussi pour prolonger le plaisir de refaire le monde, tout en se disant qu’on pourrait presque y arriver …, s’il ne fallait pas manger ou payer les factures !

En rentrant, j’admirais les arbres en fleurs et les maisons colorées de ma rue et je me disais qu’on avait finalement beaucoup de chance ! Parce que même si cela ne va pas assez vite et que nos rêves ne sont que de douces illusions, on a finalement fait beaucoup de choses. On a un programme d’ateliers DIY bien fourni pour le printemps, un voyage à Copenhague prévu en Mai pour assister à The Hive, une géniale conférence pour  blogueuses créatives que je vous conseille fortement (si vous prenez des billets, faites-nous signe). Ce sera notre premier voyage Do It Yvette, on animera un atelier DIY et une conférence, et si notre planning est bien ficelé, on devrait avoir le temps de visiter la ville (joie n°4 : on va au Danemark !!  Si vous avez des conseils, on prend !).

J’ai la chance d’avoir un boulot très chouette chez Etsy, d’avoir mon activité en free, mais Do It Yvette m’apporte une satisfaction beaucoup plus importante. Cela demande aussi du travail, beaucoup de travail même si on comptait toutes les heures. Nous ne gagnons pas d’argent (nous en avons même un peu perdu au début). Mais rien n’est plus réjouissant que ces projets et ces rencontres. Et tout cela me fait beaucoup réfléchir sur ce que je veux, sur le sens du travail, sur la course à l’argent et sur ce vrai luxe qu’est le temps, le seul qui – à mes yeux, aujourd’hui – vaut vraiment le coup de se battre pour en avoir plus !

Photos piochées sur mon compte Instagram

Voir les commentaires
  • Je te comprends parfaitement ! C’est très grisant d’avoir des projets qui nous tiennent à coeur et qui marchent. Je ne connaissais pas The hive, ça donne vraiment envie d’y aller.

  • Hé à partir de juillet, on va être copines de lundi ! Je suis la même route que toi, me dégager du temps pour faire autre chose, m’essayer à de nouveaux projets…

    Je vous souhaite à toute l’équipe de DIY, une très longue route.

  • Comme je te comprends! Je jongle entre un boulot d’assistante de production, mon activité de conseil digital en freelance et une marque créée avec une amie (les merveilleux nippies brodés à la main Melle AAA http://www.melleaaa.com). C’est beaucoup de boulot mais on vient d’être sélectionnées pour tenir un stand sur un gros festival et la joie que cela nous apporte est sans pareille.

    • Oui, je suis pressée de voir le planning précis pour sélectionner mon programme! Et puis, cette surprise folle qu’on nous y invite, c’est tellement grisant !

  • Vous construisez quelque chose progressivement, et vous allez y arriver ! Ma petite idée « entrepreneuriale » : il me semble qu’en France on manque de quelque chose qui serait un croisement de The Hive et la Makerie américaine, pour se retrouver, apprendre, créer ensemble, suivre des ateliers et progresser. un job pour Do it Yvette ?

  • Toujours un plaisir de revenir par ici 🙂
    Coline du blog ET POURQUOI PAS COLINE a fait un article (au moins) sur le Danemark…. Peut terre y’a-t-il de bonnes adresses 😉

  • C’est génial, je suis ravie pour vous ! Vous êtes si talentueuses, ce serait dommage de garder tout cela pour vous 😉
    Longue vie à DIY !!

  • Chouette tout ça. Déformation professionnelle oblige, je n’ai pu m’empêcher de noter que ton amoureux avait acheter une imprimante 3D. Je vous encourage à jeter un oeil sur ce qui se passe du côté du mouvement des makers et des fablabs, ces ateliers ouverts au croisement du monde mécanique et du numérique, du DIY, du design (intéractif ou non) et de la créativité. C’est un mouvement mondial que celui des fablabs, amorcé par le MIT. Tu pourras trouver quelques espaces de ce type à Paris (le 104 en a un par ex). Je dis ça car je pense que tu y trouveras une communauté créative et de nouvelles pratiques qui peuvent t’intéresser. Le tout dans l’esprit open source (enfin normalement).
    Voilà je voulais partager cela car l’imprimante 3D est un objet séduisant mais au final il y a plein d’autres outils au potentiel plus fort dans les fablabs (découpe laser, vynile…) et puis des gens à rencontrer.
    Si tu passes un jour par Nantes, je me ferai le plaisir de te faire visiter le nôtre (http://www.plateforme-c.org/). Et si tu sais pas quoi faire fin mai on organise un festival autour de ces nouveaux bricoleurs que sont les makers (ceux qui font joujou avec l’imprimante 3D) à Nantes au lieu unique. C’est festival D comme DIY, DIWO, Débrouille, Détournement (http://www.festivald.net/).
    Bon voilà le travail me rattrape bien que je sois en congé mat. Quand on aime…
    Bonne continuation!

  • Tu en as de la chance de t’envoler pour Copenhague! C’est une ville fantastique. J’y ai passé un an et je te garantie à 99.5% (on ne sais jamais hein) que tu vas en tomber amoureuse.

    Sinon, cette réflexion sur le temps fait en effet réfléchir. Il est toujours difficile de faire des choix professionnels et de devoir choisir entre l’envie et la réalité… Mais si tu peux réaliser tes envies, tant mieux pour toi 🙂

    Si besoin de bons plans pour Copenhague, je me ferais un plaisir de donner des bonnes adresses ou de répondre à des questions. J’ai écris un article sur mon blog avec quelques bonnes adresses si besoin 😉 En tout cas, bon voyage!

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box