Chap'ti way of life #1 – Vert Cerise - Blog DIY - Do It Yourself - lifestyle et créatif

Chap’ti way of life #1

La décoLifestyle
5 février 2018 / By / , , , /

Tout lâcher et partir vivre près de la mer, j’en avais toujours rêvé. Il y a un an, on l’a fait. On a vendu notre jolie maison à deux pas de Paris, j’ai quitté mon boulot salarié chez Etsy avant la tempête que l’équipe a connue et on a posé nos valises en Charente Maritime. L’ex-parisienne un peu speed, que je suis toujours, a encore un peu de mal à se faire à cette vie plus « chap’ti » comme on dit ici.

J’ai découvert ce mot en arrivant ici : Chap’ti, en charentais signifie à la vitesse d’un escargot, bestiole symbole de la région, la seule où un village a été labellisé CittaSlow en France (ou ville lente). Anecdotique ? Peut-être pas tant le coin semble ne pas vouloir céder au dikdat daftpunkien du « harder better faster stronger » .

Alors après un an, le début de l’année m’a paru une bonne occasion de faire un petit bilan de ce changement de vie, pas toujours évident et tellement plaisant en même temps.

L'histoire en bref

Fin 2015, on a mis notre maison en vente avec un plan très vague : dans notre cahier des charges, il y avait une belle maison ancienne, la mer pas trop loin, un grand jardin et un peu plus de soleil. C’est tout.

On avait la chance de n’avoir pas de contrainte géographique vis à vis d’un quelconque boulot : mon mari est à son compte et je l’étais déjà à moitié. En profitant de la plus-value d’une maison achetée il y a plus de 10 ans à Montreuil (quand personne ne voulait vraiment y habiter) et d’un coût de la vie moins cher qu’à Paris, je pouvais faire le pari de passer à plein temps sur mon activité de freelance. L’avenir nous dira si le pari était risqué mais au moins on ne regrettera pas de ne pas l’avoir tenté.

Comme nombre de parisiens, on a jeté notre dévolu tout d’abord sur Bordeaux. Oh pas en centre-ville, mais plutôt dans l’entre deux mers mais les prix ont tellement augmenté qu’on a eu du mal à trouver maison à notre pied. Une occasion en or nous est passée sous le nez à quelques jours près et au fil de nos recherches, on s’éloignait de plus en plus de la mer et du centre de la ville pour trouver notre home sweet home alors changement de cap, on a remonté le cours de la Garonne, pour rechercher le long de l’Estuaire de la Gironde. On est tombé amoureux d’une maison de maître à St Fort sur Gironde (à laquelle on a renoncé finalement), de la lumière de l’Estuaire, des paysages sublimes de la région entre mer, marais, estuaire et terre. On s’est persuadés que c’était le meilleur choix alors on a loué quelques mois un appartement à Saintes pour rechercher plus activement. Au bout de 3 mois de visites intenses, on a finalement craqué pour une saintongeaise dans un petit village à 15 min de Royan et cela fait 6 mois que nous en avons les clefs.

Il n’y a pas grand chose ici, une boulangerie, un coiffeur mais la mer est à 15 minutes et avec elle tout le confort moderne de la “civilisation” … du moins d’Avril à Octobre.

La maison est grande, belle … et dans son jus comme disent les agents immobiliers. Comprendre : la déco n’a pas été rajeunie depuis au moins 40 ans. Papier peint à fleurs, moquettes décrépies, vieilles fenêtres qui fuient, jardin quelque peu laissé à l’abandon. Je ne vous fait pas rêver là !

Mais si je vous dis, arbres centenaires et fruitiers, dépendances, vieilles pierres, belle surface, … vous pourrez peut-être comprendre notre enthousiasme des premiers jours.

Les premiers jours – justement – ont été euphoriques comme un départ de Formule 1. On a refait la chambre de Camille du sol au plafond en moins d’une semaine, essayé de ranger un max de cartons, monter des meubles et puis …

Avant / après

Et puis, il y a eu un coup de mou, de ceux qui suivent les départs tonitruants à la façon du lièvre de la Fontaine. Beaucoup de boulot pour ma part, des devis d’artisans pour les travaux qui arrivent chap’tis donc, une impression de ne pas savoir par quoi commencer, pas assez de meubles pour tout ranger ou trop d’objets peut-être malgré notre volonté de réduire.

On s’est un peu découragés mais début septembre, on a retrouvé l’énergie et décidé de faire beaucoup plus que prévu par nous-même. Alors ça va prendre peut-être un peu plus de temps mais je vais essayer de rendre compte de temps en temps de nos avancées vers ce retour à la Terre (clin d’oeil à la BD de Manu Larcenet que je ne saurais que trop vous conseiller si l’envie de plaquer la ville vous titille).

L'avancée des travaux

Premier étage

C’est fait ^__^ Celle de Camille a été faite en 4 jours dans l’euphorie du début. Parquet en bois massif, peinture, déco : cela a été longtemps la seule pièce refaite et toute jolie. Quand je doutais devant l’ampleur du reste de la tâche, j’allais passer quelques minutes dans sa chambre. Je regardais le vert par la fenêtre, j’écoutais le chant des oiseaux et je me disais qu’un jour, je n’aurais que ça à faire et que tout serait aussi beau que dans la chambre de Camille, comme une pièce témoin.

Notre chambre a été faite à la fin de l’été et ça nous a fait un bien fou de ne plus avoir le sol moche et les papiers peints à fleurettes tout jaunis.

Joli chantier !

La salle de bain de l’étage, quant à elle, est commencée mais loin d’être terminée. On modifie une ancienne chambre pour faire un couloir vers la chambre de Camille et une salle de bain. Les murs sont montés, l’électricité est quasi-terminée, le bac de douche en place, la baignoire est là mais il n’y a pas d’eau (ha ha, ça marche beaucoup moins bien, forcément), notre super chauffe-eau Ariston extra-plat, qui marche en wifi (le truc technologique de folie) attend son heure par terre comme la porte atelier. La verrière est toujours dans son carton et on n’a pas encore acheté les carreaux pour le sol. A côté les toilettes sont  à peu près dans le même état et le palier est à moitié peint.

Au rez-de-chaussée

On a profité d’une semaine sans Camille mi-août pour repeindre le salon (la même que celle où on a fini notre chambre, donc je vous laisse imaginer le degré de fatigue et notre état quand on a récupéré le petit monstre, en pleine crise des 2 ans. On a accueilli la rentrée des classes avec un grand soulagement et on a béni notre idée de l’inscrire en toute petite section).

Après des semaines  de recherches infructueuses, un gros pan des travaux s’est débloqué en septembre quand on a rencontré un entrepreneur, disponible et compétent, deux qualités qu’on avait du mal à réunir jusque-là, entre ceux qui refusait tout bonnement de s’atteler au chantier le jugeant trop compliqué, ceux qui viennent et ensuite disparaissent de tous les radars et ne répondent plus et ceux qui te proposent un début de travaux dans un an au mieux.

Fin octobre, le mur que personne ne voulait abattre a donc disparu, au profit de deux énormes poutres métalliques cachées dans le faux plafond et on a fait une petite danse de la joie qui a duré environ 10 minutes … Cependant, c’est loin d’être fini puisque maintenant on va devoir faire les peintures et un enduit pour masquer les aspérités du mur « à l’ancienne ». En attendant, on s’est presque habitués aux plaques de plâtre hydrofuge bleu-vert qui constituent la moitié de la pièce.

Ce type de chantier n’allant pas sans quelques surprises (sinon, c’est moins drôle), il a fallu démolir une partie du plafond qui aurait du rester tel quel et la refaire. Ce qui nous a permis de découvrir l’ampleur des dégâts en matière d’électricité. On s’en doutait un peu mais on ne pensait pas avoir tout à rénover ou presque … mais il a fallu tout refaire (ou presque donc) -__- »

Dans ce joli chantier, il a fallu cependant se remettre au travail. J’ai installé mon bureau provisoirement dans la pièce du bout avec la moquette bleue mouchetée au sol et le papier peint texturé pastel (smiley qui vomit), pièce que j’ai quittée pour un morceau de salon quelques mois plus tard pour pouvoir y revenir quand elle sera achevée  (dans quelques semaines si tout va bien). J’avoue je me suis éclatée à imaginer cet espace. J’ai prévu un grand placard pour ranger tout mon matériel créatif et même si ça réduit l’espace, ça me permettra d’avoir un atelier tout joli (comprendre sans bordel géant … enfin, il sera là mais invisible tant qu’on ouvre pas la porte du placard) ! J’ai hâte de vous en montrer plus ^__^

Reste la salle de bain du rez-de-chaussée et le couloir auxquels on ne touche pas pour l’instant mais leur heure viendra quand tout le reste sera fait et c’est donc pas demain la veille !

Les plans du bureau

Voilà donc si vous avez bien suivi, en bas, seul le salon est entièrement refait mais je squatte un morceau avec mon bureau et mon fouillis. C’est donc le chantier partout.

Jardin

J’aimerai pouvoir vous dire « Heureusement, c’est l’été et on vit dehors » mais en fait non, c’est l’hiver et il caille sa mère.

Mais puisqu’on parle du jardin, ça avance pas mal de ce côté là.

  • Taille indispensable de la jungle (haies, arbres, suppression d’arbres et de haies devenus trop envahissants ou dangereux, allées envahies par la végétation, …) : ok
  • Plantation d’une haie pour cacher les voisins au fond : ok (faut juste que ça pousse maintenant)
  • Pose de graviers : ok,  17 tonnes de graviers quand même étalés par nous même au râteau !  (oui, on aime les défis fantastiques !)
  • Peinture des volets et du puit : en cours.  Comme on vit dans un secteur protégé, nous n’avons que très peu de choix dans les couleurs. Après avoir pas mal hésité entre un vert et un bleu clair, on a finalement opté pour le vert, pour accentuer le côté végétal !
  • Potager : bêché et clôturé avec de jolies petites barrières en bois. On a même installé des récupérateurs d’eau et construit deux grands enclos à compost  en bois. Il ne reste plus qu’à planter des graines maintenant.
  • Stockage du bois : en cours, on a monté  deux bûchers et on joue à Charles Ingalls de temps en temps
  • Cabane pour Camille : ok (le plus important, on est d’accord)

Vive le vert !

Voilà mon petit bilan d’un an et de 6 mois de travaux et j’ai bien fait d’écrire cet article parce que même si rien n’est vraiment terminé  et que c’est parfois un tantinet décourageant, j’ai tout de même l’impression qu’on a bien avancé alors qu’en démarrant sa rédaction, je trouvais que ça n’avançait pas assez vite. Mais est-ce que ça peut vraiment avancer assez vite, ce type de projet ?

Vous aimerez certainement lire aussi

La cabane de Camille et son drapeau à hisser DIY
25 juillet 2018
DIY : des paniers en osier colorés
DIY : des paniers en osier colorés avec les peintures Syntilor
26 juin 2018
DIY : un distributeur de savon dans une Salad Jar
11 avril 2018

40 Comments

  1. marionromain dit :

    C’est vraiment un gros, gros chantier, mais qu’est-ce qu’elle est belle votre maison, j’ai eu un coup de coeur immédiat pour elle dès que tu en as publié les premiers aperçus en photos, il y a plus d’un an ! Elle a eu de la chance de tomber sur vous pour lui redonner âme, c’est une évidence. J’ai hâte pour vous que vous puissiez vous installer vraiment dedans une fois tous ces travaux terminés.

    • Laeti dit :

      Nous aussi 🙂 mais quand je pense qu’on s’était juré de ne plus avoir autant de travaux cette fois !
      Sinon, j’adore ce que tu dis, que « cette maison a eu de la chance de tomber sur nous », c’est drôlement mignon formulé comme ça !

  2. Waouh ! Vous m’épatez, c’est quand même un sacré chantier – étaler 17 tonnes de gravier à la main, je sais ce que ça représente.

    Et puis, le dressing d’atelier, c’est vraiment une super idée – au quotidien, ce sera tellement agréable.

    Quand on lit la liste complète de vos travaux faits ou à prévoir, ça parait tout simplement énorme. Mais la règle que j’ai apprise en construisant ma maison, c’est qu’il vaut mieux visualiser un chose à faire à la fois. Et célébrer chaque victoire !

    • Laeti dit :

      Mon corps s’en souvient encore avec douleur (surtout les cloques sur les doigts à force de faire du rateau) mais ça valait le coup parce que déjà, c’est beaucoup plus beau comme ça et puis, la terre brute avec la pluie qu’on a eu cette hiver, cela aurait l’horreur à chaque fois qu’on entre et qu’on sort.
      Et oui, on célèbre !! 😉

  3. Mathiilde dit :

    Whaou quel changement de vie :). Nous on est jeune, on se fait notre expérience et ensuite bonjour « la provence ». En tout cas quel chantier ! C’est intéressant de voir ça 🙂

    • Laeti dit :

      Hooo, la provence cela m’aurait bien plu aussi mais on aurait jamais pu avoir la même chose là bas, vu les prix.

  4. annouchka dit :

    Ah nan mais les travaux ça paraît toujours super long ! Quand on a la tête dedans on se demande ce qui nous a pris et on se jure que plus jamais on ne recommencera… Mais quel bonheur de vivre dans une maison dont on a entièrement repensé chaque mètre carré et qui est décorée à notre image… Ça vaut tous les sacrifices du monde je trouve ! Après je pense que dans votre cas l’isolement en rajoute une couche côté découragement, un changement de vie aussi radical ne se fait pas en un jour, c’est sûr. Et quand les beaux jours reviendront ça sera une vraie renaissance pour vous, j’en suis sûre !
    L’année dernière, les travaux des chambres m’avaient semblé interminables (ils ont duré 6 mois, soit les 3/4 de ma grossesse) et je n’en pouvais plus (d’autant plus qu’on venait de terminer 4 ans de travaux et qu’il fallait encore s’y remettre). Un an plus tard, j’ai presque oublié tous les mauvais moments et j’admire l’espace en me disant que ça en valait vraiment la peine.
    En tout cas vous avez drôlement avancé, surtout si le salon et les chambres sont terminées !
    Merci pour la visite en tout cas, quelle maison magnifique !

    • Laeti dit :

      Oui, je me souviens de tes posts sur Insta 😉 C’est toujours si long mais quel bonheur une fois fini. La chambre des enfants est vraiment chouette chez toi ! J’adore l’idée des mezzanines : ça agrandit l’espace et cela sera évolutif avec l’âge 😉

  5. anniecartonne dit :

    Rhoooo elle est très belle cette maison avec ses vieilles pierres ,c’est sûr c’est un gros chantier et pas toujours facile de vivre dedans mais quel plaisir tu vas voir de manger les légumes du jardin et je ne te parle pas des ballades au bord de mer d’ici peu ;);) !!!

    • Laeti dit :

      Oui, vivement les premiers radis !!
      Quant aux balades au bord de mer, on a pas attendu les beaux jours 😉

  6. Marjolaine dit :

    Bravo, le lieu est magnifique, ce que vous êtes en train d’en faire aussi !
    Et alors, question pas du tout intéressée : vaut-il mieux décoller la tapisserie avec un produit ou bien à la décolleuse ? (on s’y -dé-colle dans 15 jours !)

    • Laeti dit :

      ici, on a fait un mix décoleuse avec spatule bien aiguisée et … peinture direct sur le papier peint (je sais normalement, il faut pas, mais pour certains ça se décollait pas et on avait pas du tout envie d’utiliser des produit chimique.

  7. Angelique dit :

    Super sympa ce résumé et quel changement! En effet, chap’ti va loin qu’disent les cagouilles! Mon coeur est en partie charentais, je ne peux que valider cette région, même si en effet, en saison basse, le rythme est très lent! Bon courage pour la suite!

    • Laeti dit :

      hé hé, si c’est une charentaise de coeur qui confirme, ce n’est pas que moi, l’ex-parisienne, qui a cette vision. Ca me rassure 😉

  8. madagascarian dit :

    ta maison est sublime, l’espace est énorme et après les travaux le résultat est magnifique !

  9. Je suis impressionnée ! Quel magnifique projet ! J’en rêve mais c’est sûr qu’il y a des contraintes, des hauts et des bas. En tout cas félicitations à tous les trois ça a l’air top! Et bien sûr la cabane c’est le plus important … Avec ton atelier pour continuer à nous inspirer ^^

    • Laeti dit :

      Merci Marguerite ! Je vois que tu as remarqué que Camille était un super assistant et je te réponds de mon atelier, pas fini mais en très très bonne voie ! Youpiiii!

  10. Lucie dit :

    Cette maison est magnifique, je partage le coup de cœur!!! Bravo déjà pour ce super projet et pour le boulot qui a été fait, et bon courage pour la suite! Vu les photos (et le bon goût de la décoratrice) elle va vraiment être géniale cette maison 😉

  11. céline dit :

    Je suis #team travaux et étonnamment je trouve qu’on finit par s’y faire 🙂
    Et puis c’est si gratifiant quand on a enfin terminé une pièce!

    Bonne continuation !

    • Laeti dit :

      Tu m’étonnes ! Je dirais même quand on a presque fini une pièce pour ma part parce qu’il y a toujours un peu truc qui reste à faire, histoire de pas s’ennuyer 😉

  12. Larcenette dit :

    MAIS LA MASSE DE BOULOT QUE VOUS AVEZ ABATTU !
    C’est complètement dingo en fait !
    Je suis impressionnée par tout ce que vous avez fait.
    Et je suis sûre que ça va être super chouette 🙂

    • Laeti dit :

      Merci. Tu sais, c’est vraiment en rédigeant l’article que je me suis dit à la fin « Oh, c’est pas si mal finalement, on a fait pas mal de choses » ! Comme quoi, un petit bilan de temps en temps, ça fait pas de mal quand on a le nez dans le guidon !!

  13. Charlène dit :

    J’ai vraiment beaucoup aimé ton article et voir ton évolution ! Franchement BRAVO !!

  14. Powings dit :

    Faire le bilan permet de se rendre compte de tout ce que vous avez fait et c’est motivant pour continuer…les travaux ça va jamais vite et parfois c’est bien aussi car ça laisse le temps de vraiment réfléchir à ce qu’on veut.

    • Laeti dit :

      C’est vrai … mais j’aime ça (parce que ça permet de se fabriquer son chez soi parfait) et j’aime pas en même temps (parce que je suis toujours impatiente que ça soit fini et que j’ai besoin de vivre dans un intérieur joli pour me sentir bien … et forcément, là, je suis un peu chahutée dans ce besoin 😉 Mais c’est pas grave, quand j’ai un coup de blues, je pense à plus tard et à comment ce sera chouette !

  15. Anne dit :

    Vous oublierez vite quand vous aurez terminé et que vous y serez bien. Et les beaux jours qui vont arriver aideront à endurer le bazar qui reste!

  16. Pareil ici… on a avancé super vite au début. Et puis depuis 6 mois, il n’y a plus que le jardin qui a avancé. Une peu marre de voir le Fermacel gris à l’étage… Mais heureusement les oignons ont commencé à fleurir dans le jardin et c’est un vrai bonheur !
    Bravo à vous deux, avec une maison comme la vôtre ça va être une merveille ! 🙂
    En attendant, je vous envoie tout plein de courage !

    • Laeti dit :

      Oh, tu as déménagé ? Toujours dans le même coin ?
      Et oui, chez nous aussi, les bulbes pointent le bout de leur nez et ça c’est bon signe 😀

  17. Man0umi dit :

    Je suis contente d’avoir des nouvelles de votre départ, qui me fait rêver et montre que tout est possible. Tu as raison, vous avez quand meme sacrément bien avancé. Mais c’est comme avoir 40 chantiers en un, comme tu avances en parallèle sur tous, tu as la sensation que le temps s’étire et que ça ne va pas vite – alors qu’au fond, vous êtes déjà à 40% du chemin 🙂
    Donc bravo à vous ! Et longue vie au vert !

    • Laeti dit :

      Oui, c’est tout à fait ça : l’impression d’avoir 40 chantiers commencés mais rien de terminé 😉

  18. juliette dit :

    Oh la la, la jolie maison ! Quel courage pour les travaux, de notre côté on les fait faire, ça ne fait qu’un mois et demi que ça a démarré, mais j’en ai déjà marre (et on n’habite même pas sur place)(j’ai honte de me plaindre, du coup) ^^ Mais c’est tellement stressant, tous ces choix ! Quelle couleur de peinture, quel type de sol, quels meubles de cuisine, douche ou baignoire etc etc… on a tellement peur de se tromper et de regretter. Même si ça se change, dans l’absolu, mais après, il faut le budget, et on commence à ne plus l’avoir 😉 Bon courage et vivement les beaux jours, que vous profitiez de ce superbe jardin et de la plage !

    • Laeti dit :

      Mais oui, je suis tes aventures. Moi, j’aime tellement décidé que j’aimerai ne faire que ça et qu’une fois que c’est décidé, hop, ce soit posé (j’aurai du appeler mon blog « je ne sais pas attendre » 😉 )
      Et oui, le budget c’est le nerf de la guerre et nous , les petites surprises comme l’electricité nous ont entamé la petite réserve qu’on avait ..;
      Bon courage à toi pour la fin des travaux et bientôt l’emménagement !!

  19. ça me rassure presque dis-donc : je suis moi-même en pleins travaux depuis septembre. Je pensais sincèrement que tout serait terminé et que je pourrais déménager à Noël: quelle naïve ^^. Là, j’ai encore le vague espoir que le déménagement aura lieu d’ici fin février, dans un appartement pas fini, tant pis, mais mes enfants et moi on en a trop marre d’attendre!
    Bravo pour cette décision et cette belle aventure!

    • Laeti dit :

      ha haha, on pense toute que tout va être fini beaucoup plus vite que cela n’est en réalité. Ca me rassure un peu 😉
      Bon courage à vous pour le déménagement !

  20. Maman DIY dit :

    Ta maison est magnifique ! Quel énorme boulot de refaire la déco, mais quel plaisir aussi j’imagine ! Félicitations en tous cas, ça s’annonce vraiment top !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous visitez le blog pour la première fois ? Lisez cet article.
A propos

Elevée aux loisirs créatifs, j'ai toujours aimé jouer avec les ciseaux, les aiguilles et les crayons à dessin. Dans la vie, j'écris des livres et des DIY (si c'est un métier), je crée de la papeterie, j'arpente les vide-greniers mais j'aime aussi garder du temps pour regarder des nanars français des années 70, si possible avec Jean Rochefort, mon acteur fétiche.

Retrouvez moi sur
Abonnez-vous à la newsletter créative !

Chaque mois, recevez ma sélection d’idées créatives.


Votre adresse mail est enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email et à travers les liens de désinscription.