Vous lisez
Découvrir le feutrage pour les débutants et repriser un pull avec de la laine cardée

Découvrir le feutrage pour les débutants et repriser un pull avec de la laine cardée

La laine, on la tricote, on la crochète, on la tisse… Mais saviez-vous que cette matière peut se travailler brute et que cette technique, qu’on appelle le feutrage, offre d’infinies possibilités ? Voici un guide pour démarrer et créer vos premières créations en feutre ainsi qu’ un tutoriel pour repriser un pull troué ou taché avec de la laine cardée.

Cet été, j’ai rencontré Helena Zaichik que je suis sur les réseaux depuis un moment. J’étais venue avec un grand sac de laine de mouton (récupérée directement sur le dos d’un mouton chez un voisin, faudra que je vous explique ça un jour). Elle avait apporté son matériel pour me montrer comment feutrer la laine. En quelques minutes, elle m’a expliqué les bases et mis une aiguille dans les mains pour réaliser une petite boule de feutre. Tout en discutant et en observant le panorama sur la mer, j’ai réussi à former la laine en quelques minutes. On est loin d’une création compliquée mais cette technique m’a semblé accessible et relaxante. De fil en aiguille (à feutrer), nous avons eu envie de vous proposer un article pour vous faire découvrir le feutrage. Helena vous raconte ici comment elle est tombée amoureuse de la laine cardée alors qu’elle vivait en Russie. Elle vous détaille le matériel nécessaire pour démarrer cette nouvelle activité DIY qui monte de plus en plus en France et vous explique même comment réaliser un reprisage de vêtement avec de la laine. Elle m’a aussi prévenu :  se mettre à la laine cardée, c’est prendre le risque de ne plus jamais s’arrêter !

Zaichik DIY : une super ressource sur la laine cardée
Helena vient de remodeler entièrement son site internet pour le recentrer sur le feutrage et la laine cardée. Vous y trouverez de nombreuses informations sur cette technique, du choix de la laine aux techniques de feutrage, ainsi que de nombreux tutoriels gratuits ou d’ateliers avec elle, à réserver pour être accompagné lors de vos premiers essais ou pour vous perfectionner.
Vous pouvez aussi vous inscrire à une newsletter pour recevoir régulièrement tous les tutos gratuits !
Voir le site


“Il est toujours fascinant de découvrir tout un univers créatif dont on ignorait totalement l’existence.”

Héléna Zaichik

C’est ce qu’il m’est arrivé lorsque j’ai vécu en Russie. J’ai observé ébahie que dans le métro, les grands-mères ne tricotaient pas, mais piquaient à maintes reprises dans de petites balles de laine pour créer des objets… C’était de la laine cardée. 

J’ai aussitôt voulu en savoir plus et, de rencontres en recherches sur les réseaux j’ai fini par cerner cette technique et entrer enfin en contact avec une artiste qui a accepté de m’initier à la laine cardée ! 

Tout l’art du travail de cette matière consiste à exploiter le processus de feutrage naturel tout en le contrôlant pour obtenir la forme et la consistance que l’on désire. 

Qu’est-ce que la laine cardée ?

La laine cardée, vous ne voyez peut-être pas ce que c’est mais vous en avez déjà croisé ! Tout le monde a déjà vu de la feutrine ou caressé un chapeau en feutre ! Ces deux matières sont obtenues à partir de la laine cardée. 

Je vais commencer par vous parler de la laine de mouton, mais sachez que d’autres fibres animales et végétales peuvent aussi être feutrées avec un rendu différent mais tout aussi intéressant. 

Comme nos cheveux, les toisons des moutons sont composées de fibres constituées d’écailles qui peuvent s’écarter et se resserrer pour conserver l’humidité. Sous l’effet de la chaleur, elles s’ouvrent, ce qui fait feutrer la laine… Si vous avez déjà oublié votre précieux cachemire dans la machine à laver à 60°, vous devez voir de quoi je parle !

Dans notre culture, le terme « feutré» est donc plutôt associé à un terme plutôt négatif désignant un vêtement de laine trop porté qui peluche ou lavé trop chaud … Pourtant, on entend aujourd’hui de plus en plus parler de la laine cardée et du feutrage comme d’une alternative notamment à la broderie pour repriser ou upcycler ses vêtements … Je vous explique comment à la fin de cet article, courage !

Quel matériel pour feutrer la laine ?

CP : Helena Zaïchyk

Tout d’abord il faut avoir en tête que le matériel pour commencer la laine cardée ne coûte pas cher et ça c’est toujours très appréciable quand on n’est pas sûr de soi et qu’on veut essayer une technique sans savoir si elle va nous plaire ou pas… Avec une vingtaine d’euros vous aurez largement de quoi commencer à vous amuser. 

La laine cardée

Pour réaliser une création feutrée, il faut travailler avec de la laine cardée. Il s’agit de la laine de mouton juste lavée, nettoyée de sa graisse naturelle et de ses impuretés puis peignée. Selon la partie de l’animal dont elle provient, la laine cardée n’aura pas le même aspect. Les poils ras, proches de la peau, donnent une matière douce et fine tandis que les poils longs du dessus de l’animal sont plus rêches et souvent plus épais. On va donc choisir un type de laine spécifique selon le projet que vous souhaitez réaliser. Son rendu sera également différent selon la race du mouton et son type de poils : blancs ou bruns, frisés ou non …

Mais pas d’inquiétude, inutile d’avoir un mouton sous la main : on trouve sur les sites de loisirs créatifs de plus en plus de laine cardée. Impossible de faire un mauvais choix : toutes les laines sont faciles à travailler. 

Voici quelques sites pour vous fournir, au départ une ou deux pelotes suffisent ou des minis assortiments de plusieurs couleurs : O merveille, I Make, DHG Shop, Funem Studio.

Une aiguille à feutrer

Il existe des aiguilles de différentes grosseurs (fine, moyenne et grosse), avec une ou plusieurs pointes. Ces dernières sont moins précises mais permettent de feutrer plus rapidement la laine en cas de surface importantes. 

Un bon choix pour démarrer est de s’équiper d’au moins 3 aiguilles de taille 40 et/ou 42 (plus fines) car vous en casserez peut-être au début un ou deux . Plus les aiguilles sont grosses, plus le numéro est petit et plus elles permettent de feutrer rapidement. En contrepartie, les aiguilles épaisses laissent des marques visibles dans la laine. Les aiguilles fines sont plus fragiles et feutrent moins vite mais elles sont très utiles pour réaliser de petits détails en attrapant seulement quelques brins de laine… Personnellement je n’utilise plus que des aiguilles de taille 42 que je monte sur des supports multi-aiguilles lorsque je veux réaliser un ouvrage de grande taille. Vous pouvez même juste les attacher ensemble avec un élastique en caoutchouc ! 

Des protège-doigts

C’est complètement optionnel mais recommandé pour protéger sa peau et éviter les  piqûres d’aiguilles, particulièrement fréquentes quand on débute. Je vous le recommande absolument si vous voulez faire essayer le feutrage à des enfants, même sous votre surveillance.

Un bloc de mousse

Il sert de support et permet de piquer sans casser votre aiguille. Ces mousses qui ont une densité étudiée pour ce travail se trouvent dans tous les magasins de loisir créatifs qui vendent de la laine cardée.  En revanche si vous n’avez pas accès à ce type de mousse, une brosse à ongle retournée pourra faire l’affaire au départ ! Le tout étant de pouvoir enfoncer vos aiguilles sans qu’elles se cassent et sans que la matière de votre support de travail ne s’accroche à la laine.  

Pour en savoir plus : regardez le post d’Helena présentant son matériel sur Instagram

Comment travailler la laine cardée : feutrage à l’eau et travail à l’aiguille à feutrer

Il existe principalement deux grandes façons de travailler la laine cardée. Vous pouvez, soit la travailler avec de l’eau et du savon en pratiquant ce que l’on appelle le feutrage à l’eau. Soit la travailler à l’aiguille à feutrer, c’est-à-dire pratiquer le needlefelting. 

Le feutrage à l’eau permet de créer des objets à plat ou en volume généralement assez épais et résistants. La laine est fortement tassée lors de ce processus de feutrage : le résultat est donc en général dense et rigide.
Par ailleurs, le savon et l’eau mélangent les fibres, les décors sont donc assez flous.
On utilise donc plutôt cette technique pour des objets utilitaires car ils sont résistants comme par exemple des chaussons, des sacs, des châles et des chapeaux. 

Le feutrage à l’aiguille (needlefelting ou feutrage à sec), quant à lui, favorise plutôt les ouvrages de petite taille avec des détails fins et délicats et un rendu souple et lisse. L’aiguille à feutrer est munie sur le dernier centimètre de son extrémité de sortes de minuscules encoches qui comme des harpons attrapent les fibres de la laine et les emmêlent lorsque l’on pique la matière. Celle-ci se tasse au fur et à mesure que l’on pique. C’est un processus répétitif mais maîtrisé qui permet de dessiner et de sculpter la matière avec pour seule limite sa propre imagination. 

Les objets obtenus sont en général purement décoratifs. Mais on peut aussi utiliser cette technique sur un vêtement pour camoufler une tâche ou un trou. C’est cette technique qu’on va utiliser dans le DIY ci-dessous.

DO IT YOURSELF

Repriser un vêtement avec de la laine cardée

On a tous des vêtements que l’on aime bien mais qui présentent un accroc à reprendre et qui dorment dans un coin en attendant que l’on se motive… Mais nous ne sommes pas tous des as du reprisage et encore moins de la broderie. Voici une technique facile à mettre en œuvre et très rapide pour éviter de jeter votre pull préféré et l’embellir ! 

Matériel nécessaire :

Pour repriser un vêtement avec de la laine cardée, vous aurez besoin de :

  • laine cardée (d’une seule couleur ou plusieurs si vous êtes aventurier)
  • une aiguille à feutrer
  • un pull à repriser
  • un morceau de mousse
  • un emporte-pièce à biscuit (de la forme de votre choix mais si vous cardez de la laine pour la première fois, privilégiez une forme simple comme un nuage, un cœur, une feuille, …)

Temps nécessaire : 30 minutes.

  1. Préparez votre pull

    Commencez par poser votre pull à plat et repérez la forme du trou ou de la tâche. Glissez dessous la mousse de protection.Tutoriel DIY : reprisage visible d'un pull en laine cardée

  2. Ajoutez de la laine dans l’emporte-pièce

    Disposez l’emporte-pièce sur le trou. Remplissez le jusqu’au bord de laine cardée de façon uniforme.

  3. Feutrez la laine

    Piquez avec l’aiguille de façon répétitive à travers la laine et le pull à l’intérieur de l’emporte-pièce. Insistez sur les bords pour que la laine cardée pénètre dans les fibres de votre vêtement et faire de ce vilain trou un lointain souvenir ! Si besoin, ajoutez plus de laine et recommencez à piquer autant que nécessaire jusqu’à obtenir un motif uniforme et suffisamment dense. Ne piquez pas à travers la mousse, elle n’est là que pour protéger votre aiguille.

  4. Ajoutez des détails si vous le souhaitez

    Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter de petits détails en fixant de toutes petites boules de laine que vous aurez préalablement roulées entre vos doigts. Il est aussi tout à fait possible de broder votre décor.

Pour aller plus loin
Vous avez réalisé votre premier reprisage en laine feutrée ? Tentez à présent d’aller plus loin. 

  • Utilisez des formes plus complexes
  • Rebrodez des petits yeux ou des nervures sur votre reprise en laine cardée 
  • Amusez vous à ajouter d’autres couleurs et des détails exactement comme si vous peigniez avec la laine et votre aiguille. 
Réparation à la laine feutrée avec une aiguille à 4 pointes
Voir le post Instagram d’Héléna

Le mot de la fin d’Helena

Terre en laine cardée par Héléna
Voir le post sur Instagram

Vous le voyez la démonstration n’est plus à faire, il est urgent de redécouvrir cette technique de la laine cardée que nous avons oubliée mais qui reste encore très pratiquée dans les Pays de l’Est ainsi qu’au Japon. Vous trouverez de plus en plus d’artistes plasticiens et de créatrices qui se lancent dans cette technique en France et de nombreux tutoriels sur You Tube … Il est tout à fait possible de faire de très beaux progrès dans cette technique avec les ressources en libre accès sur Internet ! Alors à vos aiguilles !

Si vous trouvez les tutos en anglais un peu difficiles à suivre pour vous lancer, sachez que vous pouvez découvrir mon travail et suivre des Lives d’initiation sur mon compte Instagram Helena_Zaïchik. Je publie régulièrement des posts et propose également des cours pour vous permettre de vous familiariser avec la laine cardée telle que je la travaille.

Voir le compte Instagram d’Helena Zaichik.
Voir son site internet Zaichyk DIY : vous y trouverez des infos détaillées et des tutoriels vidéos sur la laine cardée.

Voir le commentaire

    Répondre

    Votre adresse email ne sera jamais publiée.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


    © 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
    12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

    Inscrivez-vous à la newsletter

    "Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.
    Holler Box

    Inscrivez-vous à la newsletter

    "Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.
    Holler Box