Vous lisez
Les bulles et moi

Les bulles et moi

Champagne … in your faceCoca, orangina, sprite, cidre et même champagne : dès que ça bulle, je fuis.

Je déteste les boissons gazeuses, quelles qu’elles soient : du Canada Dry au Dom Perignon en passant par la Ferrarelle et le Sprite. Du plus loin que je me souvienne, ça toujours été ainsi. Je n’ai pas d’explication. Mais, en vieillissant, cette aversion pour tout ce qui fait pschitt est devenue un grave handicap pour ma vie sociale. Si si, la preuve par 10.

Quand on aime pas les bulles, il faut :

– réussir à ne pas grimacer à la première gorgée quand on trinque avec big chef de la réussite de l’audit qualité et de notre certification ISO-truc, il pourrait mal le prendre.
– toujours répondre en premier au restaurant « Plate ! » quand le serveur demande »Evian ou Badoit ?« , au risque de mourir de soif, surtout quand on va à l’indien, mais si, celui où c’est super épicé.
– expliquer, toujours expliquer, encore expliquer que non, on est pas enceinte, que si on veut un jus d’orange, c’est juste qu’on n’aime pas le champagne et que non, on a pas le ventre un peu rebondi (non mais !).
– garder son sang froid quand vous entendez pour la dixième fois « ah ah, t’es comme Marius, tu ramènes ta bouteille« .
– savoir simuler la déshydratation intense pour dégainer « oh, tu sais, je vais d’abord prendre de l’eau, parce que j’ai vraiment très soif« .
– trouver que, vraiment, le bar à bulles des Galeries Lafayette, c’est complètement nul. Préférer le Printemps et le Bon Marché. Pareil pour cette soirée open-bar avec champagne à volonté ou cette mode du sucre pétillant, complètement has-been, j’vous dit.
– repérer plantes, vases, lavabos … ou tout autre endroit (sac à main de votre ennemie jurée ?) où vous pourrez déverser en catimini ce que vous n’avez pas eu la force de refuser après la 20e explication de la soirée.
– à ce moment-là, ne pas s’énerver si vous tombez sur un ami qui, pour la première fois de sa vie, se rappelle de votre dégout pour la bulle (10 ans qu’il vous propose un coca quand vous lui dites que vous n’aimez pas le champagne !) et s’étonne de vous voir une coupe à la main. Résister à l’envie de lui jeter à la tête le liquide en question.
– éviter l’Irlande (oui, parce que vous n’aimez pas la bière non plus !) et pleins d’autres pays aussi.
– subir l’éternel « allez juste une petite gorgée pour me faire plaisir » et ne pas essayer de comprendre pourquoi ça fait tant plaisir aux gens de vous faire boire un truc que vous détestez, (oui, même si on le touille à la petite cuillère …).

Un vrai handicap, je vous dis.

Voir les commentaires
  • Je partage totalement ta détresse. Champ, bière, … y a pas moyen à moins de force grimaces (intériorisées)
    En ce moment d’ailleurs, c’est tragique : étant donné qu’on est en plein ecremage au taf, c’est pot de départ sur pot de départ et quand tu refuses la sacro-sainte coupette, tu t’entends dire « Aller, on sait bien que tu l’aimais pas Dédé mais bon, tu peux quand même trinquer à sa santé ». Toujours très drôle …

  • Emma > Je te comprends. Une fois, ça va mais quand c’est toujours la même blague qui revient, à la fin, c’est insupportable. Et sinon, Dédé, il était sympa ?

    D’Elfe > Bonne idée … si j’avais une voiture ! Mais là, j’ai un peu peur que ça tombe à l’eau, cette excuse.

  • lol je deteste l’eau petillante aussi!! idem pr le coca que je reserve que à mes soirées! lol ben oui je bois pas d’alcool! lol tout le monde est au courant dc on me fais pas ch** avec ça si non on se prend vite fait une droite! lol (je fume pas non plus!)

  • Barnabé > effectivement, les boissons à bulle, c’est comme la barbe, ça pique.

    Marie Laure > Non fumeuse, non buveuse, mais pas non violente apparemment. lol

  • Comme ça fait plaisir de se sentir moins seule !

    Personnellement, je n’ai pas toujours le courage d’expliquer, alors je refuse bière et champagne en disant « non non, je ne bois jamais d’alcool, un jus d’orange merci » et le coca avec « vous n’avez pas un jus d’ananas? pamplemousse? non? un whisky alors? », ça fait chieuse mais au moins j’évite les incompréhensions (genre « mais elle pas forte du tout cette bière, allez » => c’est pas le problème mon gars…)

  • De même comme D’elfe, c’est l’alcool que je ne supporte pas. Le gout bien sur! Et de tous les alcools. En plus de cette raison, je suis fortement contre l’alcool, mais ça c’est une autre histoire ^^

    En tout cas je dois aussi toujours refuser, dire « non je ne bois pas d’alcool » et certains semblent oublier alors que ça fait des années qu’on se cotoye… Et puis il y a toujours ceux qui demandent pourquoi. Et si on réponds que c’est le gout, forcément on a droit à « on s’y habitue, faut essayer etc… »

    Par contre aucun souci pour tout ce qui est coca et quelques autres gouts à bulles (mais que les sucrés).

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box