Je suis Virginie Ledoyen à Saint-Germain des Près

un article écrit par

st-germain1

Tout a commencé au Café de Flore. Virginie me parlait de Sarte et Simone de Beauvoir,  de ses coups de foudre pour des inconnus. « Je cherche pas à les rencontrer, mais je les suis … C‘est bizarre avec « je », il n’y a pas de différence entre « suivre » et « être ». Je suis quelqu’un. Et je suis quelqu’un d’autre. »  L’idée m’a bien plu. On est revenu sur le charme du quartier qui n’est plus ce qu’il était, ses fantômes , Apollinaire, Prévert, Duras, Picasso et Gainsbourg aussi … Et là, elle a flashé sur un inconnu et elle s’est mis en tête de le suivre. Et voilà comment je me suis retrouvée à suivre Virginie Ledoyen, qui suivait quelqu’un d’autre. Enfin, juste après, une petite pause technique, le temps de faire pause et de payer mon café au serveur du Flore. J’ai remis la lecture du Soundwalk. C’était parti.

[imagebrowser id=42]

Place de Furstenberg, rue de Buci, rue Christine, rue de Seine, c’était les mêmes rues, les mêmes paysages que d’habitude mais différents. Là, il  y avait une ambiance, une atmosphère, une histoire, une aventure à chaque coin de rue. C’était un peu comme au cinéma. Il y a même une BO … signé Benjamin Biolay s’il vous plait (qui est aussi notre bel inconnu doublement suivi … mais ça, je ne le savais pas encore). Une BO donc, un peu jazzy, un peu classique, poétique, africaine, entrainante ou inquiétante en fonction des endroits.

[imagebrowser id=43]

Virginie, … enfin sa voix, me guide dans le quartier, me fait découvrir ses petites histoires, ses anecdotes, m’ouvre (ou pas – parce que des fois, la ville change, mais une mise à jour a été faite depuis) des passages que, sans elle, je n’aurais pas trouvés. Pas à pas, nous nous rapprochons de notre proie, le frôlons, le perdons pour finalement le retrouver à l’école des Beaux Arts.

[imagebrowser id=44]

La balade est finie. Virginie me quitte en chanson avant de m’abandonner. Je me retrouve seule au milieu de l’école. J’enlève mes écouteurs. Ca fait une heure qu’on se balade elle et moi. C’est à la fois beaucoup, mais surtout trop peu. Je suis conquise, j’en veux encore. Un bel inconnu passe. Je décide de le suivre. Il reprend la rue des Beaux-arts, tourne à gauche, rue de Seine et passe sous l’institut de France. Il se dirige vers la passerelle des Arts, hésite un instant, se retourne. J’ai l’impression que nos regards se croisent. Ca doit être moi. Depuis une heure, j’ai l’impression de vivre comme dans un film alors ça parait logique que je m’en fasse, des films ! Il traverse la Seine et rejoint le métro par le Louvre. Ligne 1. Changement à Concorde. Ligne 12 jusqu’à Pigale. Je le perds. Je le cherche. Il y a beaucoup de monde. Cette fois, je suis seule. Vraiment. Je rentre chez moi en regrettant de ne pas avoir la balade de Lou Doilon dans le quartier. Dommage, j’aurais bien recommencé.

Audioguides Soundwalk, Paris, New York, Chine, ...
12 $ sur soundwalk.com

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles