La basket sauvage

un article écrit par

basket-sauvage3

Dompter une basket sauvage, ce n’est pas évident. Surtout quand ça fait une éternité que vous n’avez pas approché pareille bestiole, que vous vous êtes contentée d’espèces plus dociles comme la ballerine ou la derby. Mais à force de patience et d’acharnement, on finit par arriver à quelque chose.

Cette basket, je ne vais pas vous le cacher, on me l’a offerte, il y a 3 ou 4 mois. Jamais je n’aurai pris toute seule le risque de l’approcher de trop près. Mais en regardant les modèles que me proposait Reebok ce jour là, j’ai eu envie de sortir du classique puisque mon porte-monnaie – pour une fois – n’allait pas ressentir cette folie. Alors plutôt que le choix facile d’une basket sage, j’ai choisi la basket sauvage, version Basquiat !

On a mis un temps fou à s’apprivoiser l’une et l’autre. Je n’arrivai pas à trouver comment la marier, ça faisait trop sport, pas du tout féminin, pas moi, … Alors je me suis dit que la seule solution, c’était de la féminiser pour l’adoucir. Sans en faire trop non plus. Après plusieurs essais (et un retournement complet de ma garde-robe), j’ai trouvé comment la dompter en combinant les chouchous de mon dressing : mon sweet American Apparel, mon gilet fétiche à pois d’H&M et ma jupe See by Chloe. Le tout avec un serre-tête à noeud pour une touche définitivement girly ❤. Une tenue sage et sauvage à la fois qui me ravit. Oui, j’ai tellement cherché comment marier cette chaussure, essayer, ré-essayer et ré-ré-essayer des dizaines d’associations, que je crois, que cette tenue, street et féminine, plus que toute autre, me correspond tout à fait.

basket-sauvage2

basket-3

basket-sauvage5

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles