Vous lisez
Couleurs végétales : tester la teinture végétale

Couleurs végétales : tester la teinture végétale

  • Edit : Aurélia de WholeConcept, spécialiste de la teinture végétale, propose à présent des cours pour vous initier à cette technique sur Wecandoo. Voir son cours.
  • Pour une introduction toute simple, l'article ci-dessous vous fait part de mes expérimentations de teinture à base de plantes sur de la soie.

Hello ! Je suis en vacances en plein coeur de l’Ardèche. Ici, on croise des ânes, on va voir des vieux films projetés dans un pré, il y a une grand-mère qui fait du fromage de chèvre délicieux sur le marché (le paradis, quoi). Je commence d’ailleurs à être gagnée par cette folie nature et baba cool et je me suis lancée dans la teinture végétale. Attention, à ce rythme là, je vais bientôt me mettre à faire des sandales en cuir ^__^

Bon, en fait, pour être tout à fait honnête, j’avais testé pour la première fois à New York (tout de suite, ça casse le trip « retour à la  nature »), à l’occasion d’un atelier organisé au Pratt Institute lors de la conférence Hello Etsy. J’avais adoré mélanger les fleurs sur mon carré de soie et voir ce que ça donnait et puis l’idée de faire une teinture sans produit chimique et sans logo inquiétant sur le packaging, sincèrement, ça donne quand même plus envie.

Du coup, je me suis lancée ce week-end dans la teinture végétale. Quelques renseignements pris sur le web (voir les liens en fin d’article) , un petit tour dans mes placards et le jardin pour glaner des ingrédients et c’était parti.

Le matériel que j’ai utilisé pour mes essais de teinture végétale

Première étape : préparer le tissu, un morceau de soie sauvage. Je l’ai d’abord lavé avec un peu de savon de marseille, puis je l’ai laissé tremper dans de l’eau vinaigrée, faute de mieux. Cela permet apparemment de préparer le tissu et de lui permettre de fixer les colorants. On appelle ça le mordançage. D’autres préparations, à base d’alun notamment, semblent cependant plus efficaces.

Pour le protocole opératoire, j’ai suivi ces différentes étapes :
– mettre les plantes dans l’eau froide, puis chauffer jusqu’à ébullition pendant une heure environ.
– quand la couleur est satisfaisante, enlever les plantes (et éventuellement filtrer le jus) pour ne pas avoir de tâches et laisser refroidir.
– mettre le tissu, refaire bouillir en remuant pendant le temps nécessaire à obtenir la coloration souhaitée.
– égoutter le tissu, le laisser refroidir et rincer à l’eau claire avant de l’étendre pour le faire sécher.

Je ne sais pas si c’est la meilleure technique, mais ça a plutôt bien marché ^__^

J’ai commencé par les pelures d’oignons, une valeur sûre apparemment au pays de la teinture végétale. Leur peau permet d’obtenir facilement un orangé cuivré. La preuve.

Teinture à l'oignon
Teinture à l’oignon

Etape suivante : les fleurs d’hibiscus qui me servent habituellement à faire du thé glaçé. Et hop, un joli rose.

Teinture à l'hibiscus
Teinture à l’hibiscus

Mise en confiance par ces deux premiers essais, j’ai tenté d’aller cueillir moi-même dans le jardin de quoi continuer mes expérimentations es teintures végétales. Il me fallait des feuilles ou des fleurs que j’avais en abondance et dont j’étais sûre qu’elles ne puissent pas être toxiques, surtout une fois chauffées. Verdict : romarin et feuilles de figuier, qui m’ont donné un jaune pâle et un vert tendre, certes moins convaincants que les deux premiers essais, mais qui ont répandu une douce odeur dans la maison.

Teinture au romarin

Teinture à la feuille de figuier

En savoir plus sur la teinture végétale

Voir les commentaires (52)
  • Super, merci pour les liens, je suis justement en train d’étudier sérieusement la question pour teinter mon lin blanc sans utiliser les chimies du commerce 🙂
    Tes résultats sont tous très jolis en plus, même les plus pâles ont des teintes très sympa !

    • Regardes les liens en bas d’articles : tu y trouveras pas mal d’infos. Sinon, fais une recherche sur le site anglais, il y a encore plus de choses !

    • Pour celle-ci, j’ai utilisé des fleurs d’hibiscus séché qu’on trouve dans les magasins bios par exemple et qui permettent de faire des infusions et thés. Tu peux donc te lancer ^__^

  • Bonjour Laetitia, je m’étais intéressée à la teinture végétale, mais ça me semblait un peu compliqué, finalement il suffit d’oser si je comprends bien. Merci pour ces conseils. Bien amicalement.

  • Géniale cette idée! Et les photos sont superbes.
    Ca me donne envie de mélanger feuilles de figuier, pelures d’oignon, romarin et fleurs d’hibiscus et d’en faire une jolie tambouille toute crue!

    • Oui, tu peux utiliser la technique de l’eco-printing. Tu poses les fleurs où tu souhaites et tu roules et ficèle ensuite le tissu pour que les couleurs s’impriment là où tu les as déposées. Si tu laisses la ficelle un peu lâche, les couleurs se mélangent plus facilement, si tu sers plus, elles se mélangent à priori moins.

  • Bonjour Laetitia, Merci de promouvoir la teinture végétale: c’est une source d’expérimentation créative infinie et accessible à tous! J’aime beaucoup la photo du rose délicat des hibiscus. A essayer également pour le fun; l’avocat, pour des vieux roses (peaux) et orange-rouille (noyaux). Et merci pour le lien avec mon site, ça m’encourage à poster plus 🙂

    PS: Au fait, le lien fonctionne bien mais le nom c’est dyeing2meetU, pour le jeu de mot 😉

  • Bonsoir,

    Très intéressée par les teintures naturelles, je tiens à vous remercier d’être aussi sympathique et explicite.
    Merci infiniment pour les liens très utiles que vous proposez.
    Au plaisir!
    Tal

  • Vous l’avez trouvé où votre tissu (soie sauvage) en magasin ou sur le net ? J’aimerais vraiment beaucoup essayé et ensuite me faire de jolis petits hauts tout simple. Merci

  • Bonjour,

    J’adore vos teintures végétales, elles sont magnifiques!
    Je me posais une question: pour le mordançage, vous n’utilisez que de l’eau vinaigrée? pas d’alun?
    J’avoue que c’est l’alun ou autre matière dans ce genre là qui m’empêchais de faire de la teinture végétale (pas envie d’utiliser mes casseroles juste pour ça et les rendre inutilisable).

    Et vous a t’il fallu beaucoup de fleurs d’hibiscus pour obtenir cette teinte?

    Merci.

  • Super sympa ces essais, je cherche justement dans le cadre de mes créations à teinter naturellement mes tissus de récupération.
    Bonne continuation!

  • J’ai découvert votre blog ce matin en regardant « C’est au programme ». J’aime beaucoup l’idée qui vous a poussé à l’ouvrir. C’est avec beaucoup de surprise que j’ai découvert comment l’on peut teindre naturellement ses tissus. Merci à vous de partager vos connaissances, vos idées. C’est tout simplement super. Je me suis permis de partager sur FB pour vous faire connaître. Christine

  • J’ai fais un test avec de la bettrave mais je pense ne pas en avoir mis assez ni assez d’eau ( mon tissu boit beaucoup)
    Que mettez vous en quantité ( rapport eau/végétaux )?????

  • Génial j adore ! J’ai achete 80 metres de lin ancien ! Je voudrai faire des nappes tentures coussin .. Je vais essayé de teindre comme tu fais !! Merci pour tes précieuses info !!!

  • Est-ce qu’on peut faire ça sur n’importe quel tissu ? Les pelures d’oignon et les fleurs d’hibiscus donnent de belles couleurs !

  • J’aimerais faire une teinture à base de pelures d’oignons mais en attendant d’en avoir une assez grande quantité, est-ce que je peux congeler les pelures pour ne pas qu’elles moisissent ? Merci

    • Bonjour Tara, je ne crois pas que la congélation va affecter le pouvoir tintoral des pelures d’oignons mais comme je ne l’ai pas testé, je ne peux pas vous le confirmer à 100%. N’hésitez pas à me dire si ça a marché 😉

  • Bonjour je fais une experience avec les enfants de la maternelle nous avons deja essayé avec la pelure d’oignon qui a donné une jolie couleur jaune orangé ainsi que la racine de nono qui a donné le saumon et apres l’écorce de gaiac qui donne un marron clair par contre ns avons utiliser l’eau de mer. Lundi nous utuliserons le choux rouge et les feuilles de figuier. Pensez-vous que pour avoir du bleu il faut mélanger le choux rouge avec une autre plante? Pareil pour les feuilles de figuier faut-elle la mélanger a une autre plante ou couleur pour avoir le vert? Merci a vs pour avoir partagé vos idées.

  • Ouii ! J’adore les teintures végétales ! Je me suis essayée à l’avocat et le rendu était super ! Merci pour cet article, j’adore ton blog !

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box