Vous lisez
Ma journée en 12

Ma journée en 12

TalonsMardi matin, je devais être bien optimiste en enfilant cette paire de pompe. 12 cm de talons, insurmontable, non ? Récit d’une journée.

8h20 – pas encore bien réveillée, je me décide pour une paire d’escarpins jamais portée avec un talon de 12 cm mais très légèrement compensée devant.
8h21 – je fais un boucan du tonnerre : je vais réveiller toute la maisonnée.
8h22 – je les enlève le temps de finir de me préparer.
8h35 – je les remets, toujours pas très bien réveillé apparemment (puisque j’insiste), je jette un coup d’oeil, je trouve qu’elles vont parfaitement avec ma tenue.
8h36 – A coup de gros clap clap, je fais peur au chat en descendant l’escalier. Lueur de génie, je glisse dans mon sac une paire de ballerines.
8h38 – le test du vélo. Donc faire du vélo en escarpin à talon haut c’est possible.
8h40 – bon faut faire légèrement attention quand même à pas coincer le talon dans la pédale. L’avantage par contre, c’est que je peux poser le pied le talon à plat au feu rouge, c’est plus pratique et bien plus stable que la pointe du pied.
8h42 – je gare mon vélo et rentre dans le RER. Tout va bien, finger in the nose.
8h43 – l’escalator est en panne, je descends à pied. J’ai presque le vertige.
8h 46 – le train arrive. Pour la première fois, je peux respirer autre chose que les aisselles de mes compagnons de voyage. La classe !
8h55 – une place se libère. Je m’assois. Tant mieux, je commençais à fatiguer et je n’ai pas de carte « station debout difficile » alors que pourtant… (humour, hein … !)
9h05 – le train ne s’arrête pas à la station la plus proche de mon boulot. Je suis obligée de descendre à celle d’avant.
9h06 – je regarde les horaires du bus. Il arrive dans 6 minutes : j’irais plus vite à pied.
9h 08 – le bus me dépasse. Je hais la RATP qui ne donne jamais la bonne info.
9h12 – j’ai mis un peu plus de temps que d’habitude. Je prends l’ascenseur et m’aperçois que maintenant que je ne marche plus, j’ai les pieds qui me brûlent. Quand je rentre dans le bureau, mes collègues me demandent si j’ai mangé de la soupe toute la nuit.
9h30 – ma voisine me demande si je veux un thé. Je dis oui. Je me lève. Je ressens une douleur insistante dans le pied droit et dans le gauche ausi (mais plus le droit quand même). Finalement, je lui dit que j’ai beaucoup de boulot. Je lui propose plutôt qu’elle m’en ramène un pendant que je travaille. Je me rassois. Ouf.
10h48 – je me réjouis de ne pas fumer.
10h50 – mon Outlook me préviens que j’ai une réunion dans 5 minutes. Je m’autofélicite de l’avoir prévue dans mon bureau.
12h23 – une collègue me propose de déjeuner avec elle. J’accepte.
12h58 – elle débarque au bureau. Je réalise alors qu’il va falloir y aller et qu’il y en a pour 10 minutes de marche aller-retour.
12h59 – je marche, j’ai mal, je souffre en silence et je souris.
13h01 – on mange.
13h56 – je marche, j’ai mal, je souffre en silence et je souris.
13h59 – de retour au bureau, je fais le vœu solennel à mes pieds de ne plus bouger.
14h43 – je n’aurais pas du prendre ce thé après le déjeuner, j’ai envie de pisser.
15h02 – j’attends qu’un de mes collègues se lèvent pour lui demander de récupérer mes feuilles dans l’imprimante.
15h14 – j’essaie de me concentrer sur autre chose que ma vessie.
15h 37 – je note que je suis tout à fait à l’aise quand mes talons ne touche pas terre.
15h49 – je ne tiens plus : il faut que j’aille aux toilettes. Je repose mes pieds sur le sol.
15h49 – comme je ne m’assois jamais sur la cuvette des WC du boulot, c’est un peu sportif avec 12 cm de talon. Je me rassure en me disant qu’au moins, j’aurais fait du sport.
16h34 – il faut que je passe un fax. Je regarde, plus personne n’est dans le bureau.
16h44 – il n’y a toujours personne.
16h55- il faut que je me rende à l’évidence, il va falloir que j’aille passer ce fax moi-même.
16h56 – le fax est passé, mais une collègue me tient la jambe sans se rendre compte de la douleur qui m’assaille à l’instant où elle me parle de son petit dernier qui est trop mignon parce que tu vois… blablabla.
16h58 – pendant qu’elle parle, je me demande si avec des semelles scholl spécial shopping, j’aurais moins mal.
18h00 – je me souviens que j’ai des ballerines dans mon sac. En même temps, je risque de perdre tout mon potentiel glamour.
18h10 – je craque, je sors les ballerines. De toute façon, je suis en retard pour mes cours de japonais, faut que je cours pour avoir mon train et là c’est juste impossible.
18h11 – j’ai une drôle de sensation : j’ai l’impression de pencher en arrière.
18h35 – ironie du sort, j’apprends à dire chaussures et j’ai mal en japonais.
20h55 – dans le métro qui me ramène chez moi, je me dis que les talons hauts, c’est beau mais invivable. J’en conclus qu’il faut mieux les réserver pour les soirées avec canapés.

Et vous, la torture du talon haut, vous supportez ? Vous pouvez aussi répondre sur le site de Deedee (qui traite du même sujet aujourd’hui par pure hasard).

Voir les commentaires
  • Bizarrement moi je tiens très bien, le truc c’est qu’avec deja 1m78 au naturel, des que je mets des talons je ressemble à une grande asperge aux cheveux roux. C’est très frustrant quand on craque sur une superbe paire de botte à talon haut 🙁

  • j’ai justement osé dagainer mes chaussures à 10,5cm ce matin. J’ai pas tenu 2h que j’avais déjà mes baskets au pieds… Ca m’éneeerve…

  • Ben quand on mesure 1m80, on a pas forcément envie de culminer plus haut … mais par contre, ca n’empèche pas de baver devant toutes les magnifiques et merveilleuses paires qu’on ne pourrra jamais porter … 😥

  • Juliette > je sais pas si c’est une question d’habitude, mais moi je ne m’y fait pas. Un peu moins haut, ok, mais là,c’était trop.

    Mlle Gima > tu me passes 10 cm, tu pourras porter des talons et moi j’en aurais plus besoin. Ca te tente ?

    Aurélie > 😉 alors toi aussi, tu te ballades avec 2 paires de pompes.

    Lullabulle > t’es vachement grande dis donc !

  • 12 cm c’est no way, je suis déjà grande à la base. 8 cm c’est mon max. Le truc ce n’est pas trop la hauteur mais la marque, je trouve. Des talons de qualité peuvent être beaucoup plus vivables qu’une marque cheap. Perso je ne jure que par Chie Mihara pour les talons, toujours hyper confortables, jamais d’ampoules ni rien !

  • Les talons c’est une question d’habitude et aussi de trouver la bonne paire. Mais autrement c’est tres supportable. Bon 12cm ca commence a faire tu as interet a avoir la bonne cambrure, commence par 8-10 :-)… toujours pas reussi a m’arreter chez FreeLance prendre ces escarpins vert sapin en photo…tu vois que je n’oublie pas

  • Trop drole… j’ai eu exactement le même problème hier avec des compensées vernis La Redoute… tu sais les vertes à 30€ et ben, c’est pas comme si elles étaient confortables…

  • mon dieu quelle journée tu as passé!!! 😥
    En journée je ne suis jamais en talon de plus de 5 cm, c’est pas très beau mais au moins je tiens tte la journée avec!

    par contre pr sortir & co je sort les talons hauts!

    mais tu sais a force de les zapper j’ai de plus en plus de mal à en porter!

    ma pire expérience côté talon, un defilé cavalli où nous avions des chaussures de je ne sais plus combien de cm! Truc inexistant en boutique tellement c’était vertigineux! là pr le coup on avait vraiment le vertige!! lol on a eut une aprem pr s’entrainer à marcher avec! le soir avec les robes longues, a traines & co, je te dis pas la pression que l’on avait!

  • vendredi 13 > 12 cm pour moi c’est exceptionnel et je pense qu’en journée c’était une 1ere.

    Caro secret > Forcément dans le bac à sable … c’est pas terrible.

    ishopforyou > ah mince, je suis passée à côté et j’ai pas regardé

    Amelimelo > dommage. Joli, pas cher et confortable, c’est pas possible apparemment.

    Marie Laure > J’ai eu des périodes talons et des périodes plats, et c’est clair que quand tu t’habitues au plat ou pas trop haut, c’est dur ensuite.

  • Excellent c’est tellement vrai !!
    Je suis une pro du talon haut, puisque avec mon 1m53 j’ai depuis longtemps recours à cet artifice pour dépasser les aisselles de mes congénères… Je trouve qu’en vélo, les talons haut c’est idéal, qu’à la maison c’est insupportable, ’cause boucant d’enfer et voisine neurasthénique… Par contre moi j’ai tout l’inverse de toi, à l’époque où j’étais serveuse, je courrais partout avec mes talons de 8cm 6h d’affilées, et le lendemain matin, je mettais bien 5 minutes à marcher pieds à plats tellement mes pieds étaient habitués à faire des pointes ! Aujourd’hui quand je porte quelqu’ersatz de ballerines ou basket, j’ai des courbatures dans le haut du mollet et ça me tire dans le pied en fin de journée !
    Hou bah dis j’ai fait long là 😉

  • moi j’ai acheté des chie mihara sur un coup de tête, après avoir lu plein de billets sur des blogs de fille : 10cm de talon, un record pour moi, qui suis TOUJOURS à plat malgré mon 1m56. Bilan : très confortables, mais il faut effectivement rajouter des petites semelles moelleuses pour ne pas que la plante des pieds s’échauffe. Il y a en a aussi chez André, je pense qu’elles sont moins chères que celles de Scholl. Bon, par contre, ce qui est sûr, c’est qu’il faut assumer son popotin et sa démarche de Jessica Rabbit quand on est sur de telles échasses, mais ces chaussures m’ont décidément réconcilée avec les chaussures à talon..mais de spécialistes (je mets André dans le lot des spécialistes, mais en sors Zara). J’ai même craqué hier sur de superbes Marc Jacobs, tu peux le voir sur mon blog !

  • tu as du bien souffrir…mais tu as respecté le dicton : il faut souffrir pour être belle!!! ah la vie de femme c’est injuste parfois. 😉

  • je suis un homme qui pote des chaussures a talon de 12 cn a 14 cn je suir jamait fatige sa me fair une démarhe trer bien et quan je marche avec des chaussure plate jai mal aux pier

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box