Guide de Granville façon granvillaises

un article écrit par

Je vous partage mon guide de Granville avec des adresses partagées par des locaux qui m’ont fait découvert leur ville.

Si je devais faire visiter ma ville à quelqu’un, il y a peu de chance que le pauvre bougre ne voit le bout de la Tour Eiffel, ne descende d’une seule traite les Champs-Elysées ou ne se fasse caricaturer par les peintres de la Place du Tertre (ou alors il faudrait qu’il insiste … beaucoup … vraiment beaucoup). Comme tous les parisiens (ou presque), je fuis ces lieux … trop touristiques. Car voilà, le tourisme, j’aime. Passer pour un touriste, beaucoup moins.

C’est amusant, d’ailleurs, à quel point j’aime l’idée de voyager, de découvrir d’autres villes, pays, cultures … mais beaucoup moins celle – pourtant quasi inévitable – d’avoir l’air d’un mouton qui suit le parcours pré-établi des spots à ne pas louper et qui dit bien connaitre une ville car il a vu 3 monuments et 2 musées.

granville-deux

Quand je fais visiter ma ville, j’aime ponctuer mon parcours d’anecdotes, partager de petits secrets, des bonnes adresses, surprendre en montrant que oui, Paris, c’est vert et faire découvrir mes endroits favoris. Et ça la rend humaine, ma ville !
A l’inverse, je ne rate pas une occasion de découvrir, de la même manière, une ville que je ne connais pas. Vous imaginez donc que j’étais plutôt partante quand j’ai reçu un mail de Julie qui travaille pour Manche Tourisme et qui me proposait de me faire visiter son département, celui où elle vit, travaille et revient si jamais elle en part, avec comme mot d’ordre de me le faire aimer et balayer mes éventuels stétéotypes (au choix, pluie, vent, boue et vache).

granville-32

Pendant deux jours, elle et Sophie, granvillaise pure souche, nous ont baladé à travers la ville, leur ville et ont partagé les bonnes adresses de leur guide de Granville locale .  Elles nous ont :
– amené dans leurs restos préférés,
–  conseillé d’acheter des financiers de La Maison du Biscuit au Poil Gourmand (ce qui doit être un excellent conseil, car ils sont tellement demandés qu’il n’y en avait plus),
– montré les échelles cachées qui permettent de descendre sur les rochers en contrebas des falaises de la pointe du Roc,
– fait entrer dans l’atelier de fabrication du meilleur chocolatier de la ville (qui fait également des macarons caramel au beurre salé à mourir),
– indiqué leur vendeurs de chèvres et de pain préférés du marché,
– trainé jusqu’aux salines écouter le silence,
– fait découvrir les boutiques qu’elles aiment,
– expliqué les anecdotes du coin,
– parler de tout ce qu’on aurait pas le temps de faire : visiter les îles Chausey, par exemple (ce qui m’a donné une sacré envie de revenir).

Le tout sous un soleil éclatant et avec une gentillesse incroyable. Alors oui, le week-end était magique et réussie. Et j’avais envie de vous montrer tout ça.

granville-mer

Mon guide de Granville

Le Poil Gourmand : lieu de perdition pour filles gourmandes, je me suis folcalisée sur le sucré (bonbons rétros, biscuits, caramels, …) mais je crois avoir aperçu du salé et des thés. Et surtout, ce sont les revendeurs à Granville des fameux financiers de la Maison du Biscuit, dont on m’a tant parlé et que je n’ai pas pu goûter. Faut décidémment que je revienne.
3 rue Georges Clémenceau à Granville
www.unpoilgourmand.com

Yver et la marquise de Presles : LE chocolatier – patissier – glacier  de la ville. Impossible de lui échapper avec ces 4 boutiques. Je vous conseille les macarons caramel au beurre salé et tout ce qui est en chocolat. Je me suis laissée dire que les gaufres n’étaient pas mal non plus.
www.yverchocolatier.com/

Picorette : un délicieux salon de thé à la carte « plus longue tu meurs » mais au prix tout doux pour une parisienne (à 3,50 euros le « vrai » thé, pour nous, ça semble donné). On peut également y manger le midi ou venir pour le goûter. Tout est fait maison et ce que nous y avons mangé était délicieux.
24, rue Saint Sauveur à Granville

Le Saint Elme : restaurant à deux pas de Picorette, la carte est plutôt sympa, l’assiette copieuse et savoureuse, le chef sympathique. J’ai bien aimé la formule dessert où l’on peut choisir 3 desserts, bien pratique pour les indécises comme moi.
12-14 rue Saint Sauveur à Granville

Un peu de ci, un peu de ça : une boutique comme un écrin tout doux pour les amoureuses du do it yourself girly et mignons : tissus, rubans, papiers, perles, … tous plus jolis les uns que les autres.
66 rue des Juifs à Granville

Chats Nippés : une boutique de fringues vintage plutôt pas mal (et qui ne pue pas, ça vaut le coup de le dire !)
58 rue des Juifs, à Granville

La Maison Dior : la maison de la famille Dior abrite aujourd’hui un musée sur le couturier. Le mieux est d’arriver par la promenade qui longe la plage du Plat Goussé. Des escaliers permettent de rejoindre les jardins et la vue est magnifique.
Ouvert du 13 mai au 26 septembre 2010 (les jardins sont ouverts toute l’année)
Rue d’Estouteville à Granville
www.musee-dior-granville.com

Le chemin des douaniers vers la Pointe du Roc : c’est la promenade à ne pas rater dans la ville, celle qui offre de magnifiques panoramas et passe à côté du sémaphore, à coupler avec une balade du vieux Granville.

Le marché : étape gastronomique s’il en ai, il a lieu le samedi matin. Le vendeur de pain au rez de chaussée du marché couvert, à droite et le vendeur de chèvre au premier étage, pas très loin d’un escalier sont parait-il fameux . On y trouve également du miel normand et les homards bleus de Chausey.

granville-adresses

D’autres destinations en France

A propos

Dernière mise à jour de cet article
Thématiques
Recevoir les mises à jour (une fois par mois max)

Vert Cerise, c’est aussi un studio de création de contenus DIY pour les pros. Travaillons ensemble.

A lire aussi

Autant chercher une aiguille,
la newsletter du site

Pour encore plus de créativité, inscris-toi.

Les derniers articles