Vous lisez
Miroir, miroir, dis moi …

Miroir, miroir, dis moi …

Belle sourisLa méchante m’a invité à répondre à ce petit questionnaire beauté. J’ai donc interrogé mon miroir, miroir dis moi …, qui m’a dit que pour être la plus belle, j’avais encore un peu de boulot. La preuve.

Maquillage à quel âge ?
Très tôt, le maquillage de ma mère a exercé sur moi un très grand pouvoir de séduction. Je trouvais en effet la collection maternelle de rouges à lèvres, ombres à paupière et crayons khôl bien plus intéressante que mes crayons de couleurs. Ces matières, ces reflets, cette brillance : rien de mieux pour dessiner de jolis papillons … sur les meubles de la salle de bain … pour embellir les matins de ma maman ! Je n’ai pas bien compris son effroi et j’en ai tiré la conclusion suivante : « Ne pas toucher au maquillage ! Danger ! ».
Donc ensuite, rien avant le lycée.

Et depuis c’est tous les jours ?
Oh là, non : un traumatisme comme ça, ça marque à vie 😉 . Rien ou presque lors des vacances. Sinon, les jours de boulot, je me maquille comme on enfile un uniforme : une touche de mascara, un léger trait d’eye liner et je fonce un peu la paupière. L’hiver pour avoir un joli teint, j’applique de temps en temps, un fond de teint clair et naturel de chez Clinique. Et je fais un petit plus d’effort quand je sors.

J’ai toujours dans mon sac :

Des produits pour lentilles en cas de pépin et la paire de lunettes qui va avec. Enfin… ça, c’est ce que je DEVRAIS avoir toujours dans mon sac, mais ça prend vraiment beaucoup de place. Comme dans mon sac, il y a toujours, mon porte-monnaie, mon porte-feuille, mon téléphone, mon iPod, mon carnet, des stylos (j’en trimballe régulièrement une dizaine mais si jamais j’en ai besoin d’un, je n’en ai pas ce jour-là), mon appareil photo, une multitude d’accessoires pour cheveux (barrettes, élastiques, bandeaux, pinces …), mon livre du moment, éventuellement un magazine, mes lunettes de soleil ou mon parapluie selon le temps, du baume à lèvres à la framboise, ma Nintendo DS, un paquet de Ricola au sureau et éventuellement les chargeurs des petites machines électroniques qui m’accompagnent … il me reste rarement de la place pour les produits à lentilles !

Budget beauté par mois :
De rien à beaucoup trop. C’est très variable et j’avoue que je ne calcule pas trop. Je peux passer un mois sans rien acheter puis le suivant essayer une laque séchante pour vernis (Zazi, mon chat ne déteste pas l’odeur, mais le bruit le fait fuir par contre), renouveler ma panoplie de soins pour les mains et les ongles dans la foulée, refaire le stock de gels et huiles de douche tri-phasées de chez Natura Brazil (mon copain en fait une consommation impressionnante !), me décider pour des séances de powerplate, acheter mascaras, parfums, crèmes, eau nettoyante pour le visage, … d’un seul coup.

Un produit fétiche :
Avant, en grande ignorante de comment-préserver-un-visage-frais-et-dispo-passé-20-ans, je me lavais le visage sous la douche. Depuis les réprimandes de mon dermatologue à qui j’exposais mon soucis de voir apparaitre de plus en plus régulièrement quelques rougeurs, j’ai appris qu’il « ne faut JAMAIS se laver le visage avec de l’eau » ! Bah oui quoi ! Je ne sais pas si c’est cette histoire de l’eau qui attire l’eau qui fait que tu te dessèches à laquelle j’avoue ne pas avoir tout compris, mais toujours est-il que, depuis, l’eau nettoyante A-Derma est devenu mon produit fétiche. Adieu eau agressive et rougeurs !

Et sinon, mon vernis Chanel « flamme rose » que m’a offert mon petit frère. Mais c’est sentimental.

Au saut du lit :
Au saut du lit, je ne vois rien. Alors mon premier geste, c’est de tâtonner ma table de chevet pour trouver mes lunettes, que je ne porte que de 7h30 à 8h. Ensuite, une douche, sinon, je ne me réveille pas.

Avant de me coucher :
Démaquillage à l’eau nettoyante, crème, brossage de dents, « enlevage » de lentilles et au lit.

Une super astuce beauté :
Donc ne JAMAIS se nettoyer le visage à l’eau.

Un beauty faux-pas

J’hésite entre :
– la fois où j’ai voulu copier une copine et que ça a mal tourné. Delphine, une amie de collège, avait une jolie chevelure blonde et raide. Un jour, elle revient avec une jolie chevelure blonde et légèrement bouclée, genre Vanessa Paradis, époque Lenny Kravitz. C’était magnifique. Quelques temps plus tard, je demande la même chose dans le même salon. Sauf que moi, je suis ressortie avec une permanente dégradée version mouton, en larmes, avec la coiffeuse, qui répétait sans cesse « Mais j’comprends pas, elle est paaaarfaite ma permanente ! » . Bilan : des mois à lisser tout ça et à interdire la moindre photo.
– et celle où je me suis laissée embarquer dans une virée shopping imprévue et où j’ai trouvé de superbes bottes. Le problème, c’est qu’on était en plein hiver et qu’en grosse feignasse, je ne m’étais pas épilée. Je ne m’en suis rappelée au moment où le vendeur me tendait la chaussure pour l’essayer et qu’il a fallu que je remonte mon pantalon. La honte !
Je crois que le premier est pire cependant !

Un truc qu’il faut faire et que je ne fais pas :

M’épiler à la cire. Ca me prend une fois par trimestre, mais le rasoir arrive toujours à me faire de l’œil et je craque facilement.

Ce que j’aimerais qu’on m’offre à part des diamants :
Un parfum Serge Lutens. Un abonnement annuel pour me faire masser. Un spa à l’autre bout du monde.

Je ne désigne personne car je sais que ni Julie, ni Alice (qui pourtant prend soin de son corps) n’y répondront. Mais on ne sait jamais… Ou les povmeufs peut-être ? ou vous, non ?

Voir les commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


© 2021 Vert Cerise - Laetitia Lazerges - Tous droits réservés
12 rue Vivienne, lot 3 - 75002 Paris

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box

Inscrivez-vous à la newsletter

"Autant chercher une aiguille" est la newsletter (ré)créative du blog, envoyée une ou deux fois par mois pour faire le plein d'inspirations et d'idées créatives. Indiquez simplement votre email ci-dessous pour la recevoir.

Holler Box